> lettres
Approches du handicap
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresApproches du handicap > Accompagner les dyslexiques

Approche du handicap

Accompagner les élèves dyslexiques

        Depuis quelques années, les enseignants sont de plus en plus sollicités pour prendre en charge les élèves dyslexiques par une pédagogie qui leur permette de pallier leur(s) handicap(s). Malheureusement, l'information et la recherche didactique sur cette prise en charge n'en sont qu'à leurs débuts et le professeur de Lettres doit bien souvent se lancer dans cette aventure pédagogique simplement armé de sa bonne volonté. Cependant, les TIC, comme outil de différenciation pédagogique, lui offrent la possibilité de présenter autrement les savoirs et les compétences à acquérir comme le logiciel gratuit Didapages qui permet de créer des livrets interactifs.

  • I- Le contexte pédagogique


        Ce scénario pédagogique rend compte de la prise en charge d'une classe de 5ème composée de 24 élèves dont 50% sont des dyslexiques lourds avec un suivi médical. Parmi eux, deux sont aidés par une auxiliaire de vie scolaire et utilisent un ordinateur.
Il s'agit alors de proposer à ces élèves un mode d'accompagnement en grammaire afin d'améliorer la mémorisation des connaissances et développer un certain nombre de compétences en les appréhendant une à une. Pour cela, on peut grâce au logiciel Didapages se placer dans une problématique de formation à distance (Foad) et faire siennes quelques règles qui régissent cette approche :
1- Présenter les objectifs de toute activité afin de faire comprendre à l'élève le but recherché et ainsi le motiver.
2- S'assurer des pré-requis en liaison avec le cours de Français.
3- Proposer une évaluation accompagnée d'une correction permettant à l'élève de savoir où doivent porter ses efforts.
4- Adopter toujours la même présentation afin de donner des points de repère à l'élève et faciliter ainsi le transfert de savoirs ou de compétences d'une activité à l'autre.
5-Proposer une organisation non linéaire pour que l'élève puisse travailler en fonction de ses besoins et non selon un programme pré-établi.

  • II- La mise en œuvre

     Le livret interactif créé à l'aide de Didapages n'est pas conçu pour se substituer aux cours ou aux exercices traditionnels. Son but est de fournir aux élèves un support d'accompagnement où les modalités d'apprentissage, de travail, d'évaluation sont diversifiées afin de contourner les problèmes liés à la dyslexie. Ainsi, on peut avoir recours, entre autres moyens, aux cartes heuristiques, aux fichiers son…

A ce titre, Didapages fournit à lui seul un grand nombre d'outils tous paramétrables :

1- La zone de texte où l'on saisit une consigne, un exercice… présente une barre d'édition permettant une mise en forme du texte adaptée aux dyslexiques (police Arial, taille de 16 points, interligne de 1,5…)

2- Des croquis peuvent être réalisés par l'enseignant ou par l'élève de manière très simple.

3- La zone de saisie. C'est ici que l'élève rédigera ses réponses lors de l'activité. Mais cette possibilité implique de la part de l'enseignant d'envisager toutes les réponses possibles et de fournir une correction afin que le travail soit porteur de sens.

4- Des images au format .jpeg et des sons .mp3 peuvent être insérés. Ils seront la pierre angulaire de l'accompagnement surtout pour la mémorisation des connaissances. En effet, l'enseignant pourra enregistrer son cours et le proposer dans le livret aux élèves qui l'écouteront ou non au gré de leurs besoins.Les images, quant à elles, seront principalement utilisées à des fins de mémorisation associant les savoirs à des formes, des couleurs, des figures…

5- Des animations et des vidéos trouvent également leur place reprenant une démonstration, la formation d'un mot, l'analyse d'une phrase complexe…

6- Les zones réactives, les boutons multifonction ou de sélection rendent possible l'enchaînement d'actions au sein d'une même page. De cette façon, l'enseignant balisera les différentes étapes d'un travail à faire pour que l'élève n'en omette aucune et intègre la démarche intellectuelle à suivre.

7- Grâce aux cases à cocher, aux menus déroulants, l'élève sera sollicité sur des choix à faire. Il apparaît alors essentiel de lier ces activités avec une reprise en cours où il aura l'opportunité d'oraliser son raisonnement pour que le professeur comprenne où se situent d'éventuels points de blocage mais aussi mette en avant les progrès réalisés par les uns ou les autres.

8- Les lignes de saisie, les zones cible et de message participent à un paramétrage très précis de l'activité où l'élève recevra des messages d'encouragement, des indices, des rappels du cours ou des aides. Ces outils représentent un mode d'intervention pour l'enseignant par lequel ce dernier encouragera, motivera, rassurera... l'élève. C'est à ce niveau que la Foad prend tout son sens et demande au concepteur beaucoup de réflexion.

9- Les fonctions présentes autour des boutons multiposition, valider ou score facilitent la réalisation de la partie liée à l'auto-évaluation. Ainsi, le livret proposé ne sera pas ressenti par l'élève comme une énième série d'exercices mais bien comme un parcours favorisant ses apprentissages et l'aidant à améliorer ses résultats.

  • III- Pourquoi utiliser les Tic ?

    Comme nous l'avons dit en introduction, les TIC sont avant tout utilisés ici comme un outil de différenciation pédagogique. A ce titre, ils proposent aux élèves des supports divers, des activités différentes du cours traditionnel qu'ils complètent en suivant plusieurs pistes :

- Améliorer la mémorisation des connaissances.
C'est peut-être le premier handicap dont souffrent les élèves dyslexiques. Ils ont besoin d'un grand nombre de retours sur une connaissance pour que celle-ci soit acquise. Malheureusement, les séances en classe et les exercices à la maison n'y suffisent pas, le livret est donc là pour accompagner autrement l'élève, le solliciter de manières multiples pour assurer l'ancrage des notions.

- Varier les supports pour mieux s'adapter aux besoins des élèves.
Les élèves dyslexiques rencontrent bien souvent des problèmes de graphie dont le recours aux TIC les affranchit le temps d'un exercice. L'enseignant doit alors dissocier et fractionner les compétences pour s'assurer de leur acquisition. Les TIC rendent cela possible et favorisent ainsi l'apprentissage. Ils permettent la mise en place d'activités que le volume horaire trop restreint du cours rend impossibles : écouter un cours enregistré en faisant autant d'arrêts et de retours en arrière que nécessaire ; plier et déplier l'arborescence d'une carte heuristique jusqu'à mémorisation complète des savoirs ; recommencer un exercice plusieurs fois pour obtenir un résultat satisfaisant…
Les TIC répondent aux besoins de chaque élève qui trouve au gré des activités une réponse adaptée à ses besoins.

- Appréhender autrement l'évaluation.
Pour des élèves dyslexiques l'évaluation de la grammaire est bien souvent synonyme d'échec et ils envisagent cet apprentissage avec beaucoup d'appréhension, perdant au final tous leurs moyens ainsi que leur confiance en eux.
Le livret interactif va leur proposer d'envisager autrement les activités par le biais de l'auto-évaluation. Avec l'aide de son enseignant, l'élève va mettre le doigt sur ses carences mais aussi sur ses points forts. L'objectif est de lui montrer que le travail autour de la grammaire ne consiste en rien en un apprentissage par cœur mais dans l'acquisition d'un raisonnement dans lequel il peut y avoir des zones d'ombre sur lesquelles il doit faire porter ses efforts. C'est ici que le livret est complémentaire du cours. Il favorise le retour sur ce qui a été dit mais de manière raisonnée, sélective. Il n'y a pas surcharge cognitive entre les deux modes opératoires mais complémentarité.

- Apprendre en autonomie.
La perte de confiance en soi évoquée précédemment place l'élève dyslexique en attente permanente d'une aide mais aussi, paradoxalement, dans la crainte que cette aide ne se solde par un jugement négatif. Le recours récurrent aux TIC, en liaison avec le cours va favoriser l'autonomie de l'élève. Le livret va l'accompagner dans une démarche individuelle qui, avec un discours rassurant du professeur, l'amènera à prendre des initiatives et à croire en ses moyens.


Voir un exemple de livret

  • IV- Les limites de la démarche


    La première remarque que l'on puisse faire est que la conception d'un livret demande un grand nombre d'heures non pas tant pour l'appropriation de l'outil que pour concevoir le livret, pour donner corps à la différenciation pédagogique.
Un second écueil consisterait à concevoir le livret comme un outil parallèle au cours. Cette conception n'aurait comme résultat que de fournir aux élèves une nouvelle charge de travail sans but apparent. L'enseignant doit apporter un soin tout particulier à la liaison entre son cours et l'utilisation du livret interactif, proposer des explications, des phases d'analyse individuelle et collective… Ce n'est qu'à cette condition que le travail asynchrone prendra un sens et sera motivant pour les élèves.
Un dernier point porte sur la nécessité de ne pas se laisser emporter par l'aspect novateur de l'outil et ainsi perdre l'élève dans un flot d'activités. L'enseignant doit très clairement définir ses objectifs, les compétences à développer et ne proposer qu'un nombre limité d'activités. Pour cela, il peut s'aider du Socle Commun des Connaissances et des Compétences.

  • V- Quelques liens utiles

1- Didapages
Télécharger le logiciel
http://www.didasystem.com/

Utiliser le logiciel Didapages
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1195054466687/0/fiche___ressourcepedagogique/&RH=1176644266171

Des exemples de livrets
http://www.district11.nbed.nb.ca/PageAPO/livresanimes/livresanim.htm


2- Repères sur la dyslexie
ABC Dyslexies
http://www.abc-dyslexies.fr/

Site de l'APEDYS
http://www.apedys.org/dyslexie/index.php?op=edito

Logiciel Medialexie
http://www.medialexie.com/produits/barre_logiciels.php

 
3- Les cartes heuristiques
http://www.petillant.com/

Enseigner les Lettres avec les cartes heuristiques
http://missiontice.ac-besancon.fr/gt-lettres-tice/
http://pedagogie2.ac-reunion.fr/lettres/Heuristic-LB/DefaultHeuristic.htm
http://www.heuristiquement.com/2007/11/la-lettre-argumentative-avec-la-carte.html
http://www.agence-usages-tice.education.fr/template.asp?page=2&idtem=1089

Un livret Didapages sur les cartes heuristiques
http://hotentic.free.fr/IMG/didapages/carte/

Créer des cartes
http://www.framasoft.net/article2894.html
http://www.framasoft.net/article3854.html

4- Créer un fichier son avec Audacity
Télécharger le logiciel
http://www.clubic.com/telecharger-fiche10372-audacity.html

Utiliser Audacity
http://www.framasoft.net/IMG/pdf/Audacity_LP2CD.pdf
http://pelsoissonnais.homelinux.net/pdf/cours/Audacity_tutoriel.pdf
http://www.xtec.cat/entitats/apfc/concours_radio/guide_audacity.pdf

 

 


Philippe GODIVEAU
Collège Jean Moulin, Nogent le Roi

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace