> lettres
Approches du handicap
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresApproches du handicap > Développer des compétences de langue avec le manuel numérique

Approches du handicap

Développer des compétences de langue avec le manuel numérique

        Le concept de manuel est en pleine mutation avec l'apparition du manuel numérique. Cette transformation touche à la fois les contenus et les modalités de transmission des savoirs. Par conséquent, il pousse l'enseignant à se questionner sur ses attentes face à cet outil, sur son utilisation tant en classe que de manière asynchrone… Il semble donc intéressant de saisir l'opportunité de cette évolution pour développer d'autres méthodes d'appréhension des connaissances et d'utilisation, tout particulièrement avec des publics spécifiques comme les élèves souffrant de troubles spécifiques du langage.
Ce scénario tentera de montrer de quelle manière un enseignant peut utiliser la grammaire en ligne Magnard avec des élèves souffrant de ce genre de handicap dans le but de leur faire acquérir l'autonomie.

 

  • I- Le contexte pédagogique


        Que ce soit avec un manuel numérique ou non, les troubles spécifiques du langage interdisent de mener son cours de grammaire de manière purement transmissive. En effet, pour les élèves souffrant de ce handicap prendre un cours par écrit ou sous forme de prise de notes est quasi-impossible. Par ailleurs, un plan linéaire composé de différentes sous-parties n'a pas de relief à leurs yeux et ils n'y trouvent aucun point d'ancrage à des fins de mémorisation.
L'objectif pédagogique est donc multiple. Tout d'abord, fournir un parcours individualisé à l'élève qui lui permette une identification précise et une manipulation maîtrisée de la langue. Puis, lui proposer une méthode d'appropriation des connaissances qui corresponde à ses besoins, et en même temps à ses compétences. Enfin, enrichir le cours par des supports alternatifs facilitant la mémorisation des savoirs par tous les élèves.

 

  • II- La mise en œuvre

        Répondre au cahier des charges que nous venons de définir suppose l'utilisation de trois outils mis en interaction : le manuel numérique, les cartes heuristiques et le recours à des fichiers audio.
Tout commence par le manuel numérique et par la préparation d'une " leçon du jour ", c'est-à-dire un parcours balisé par l'enseignant qui a opéré des choix au sein des différentes ressources proposées. Ainsi, il peut épurer le cours de tout élément jugé inopportun ou redondant par rapport aux acquis de ses élèves ou aux objectifs qu'il s'est fixés. Il a également la possibilité de distinguer les exercices qui seront utilisés en classe et corrigés sous sa houlette de ceux qu'il accompagnera d'une correction en ligne dans la perspective d'un travail en autonomie par l'élève.
La grammaire en ligne Magnard lui propose également des résumés du cours parfois sous forme d'animations flash (Ex : Chapitre 70, Le discours direct et sa ponctuation) qui offrent l'énorme avantage de rendre très visuelles les manipulations de la langue et de mieux les retenir pour les appliquer ensuite.
Le manuel numérique offre donc une plus grande souplesse d'utilisation que son homologue papier principalement dans l'individualisation des parcours. Tout se fait en quelques clics et peut être remanié à tout moment.
Mais ces fonctionnalités ne peuvent suffire à elles seules pour assurer la réussite pleine et entière d'élèves en difficulté ou souffrant d'un handicap. Ainsi, la grammaire en ligne Magnard propose un cours dont la présentation reste très canonique et ne correspond en rien au mode d'appropriation de ces élèves. Dès lors, une solution s'offre à l'enseignant par l'utilisation des cartes heuristiques. En effet, elles permettent de manière très intuitive de construire le cours de manière synthétique et surtout très visuelle. Pour rendre cette approche la plus efficace possible, l'année sera découpée en trois phases. Dans la première, le professeur part de l'observation des faits de langue et donne une carte aux élèves comme trace écrite de leurs remarques. Cette étape dure peu de temps car elle n'a pour simple but que de définir le concept avec les élèves. Dans la deuxième étape, l'enseignant va impulser la dynamique en proposant un début de carte que les élèves complèteront à l'aide des remarques faites en cours qu'ils auront à se remémorer et du cours proposé par le manuel en ligne. On ne manquera pas de leur demander d'avoir recours à des icônes, des couleurs… pour donner plus de relief aux informations et ainsi favoriser la mémorisation. La dernière étape consistera à demander une carte heuristique totalement personnelle et personnalisée à partir des observations et du cours proposé. Cette autonomie suppose évidemment une maturation des compétences liées à la sélection des informations et à leur traitement.
Le troisième point consiste en un enrichissement du contenu du manuel numérique par le recours aux fichiers audio. En effet, les animations flash, les cartes heuristiques, les exercices présents dans la grammaire en ligne favorisent surtout les élèves tactiles et visuels mais laissent de côté ceux qui ont une mémoire auditive. En utilisant le logiciel Audacity ou un service de synthèse vocale sur Internet, le professeur peut très facilement fournir un cours au format mp3 qui viendra compléter les deux outils précédents. Ce type de support favorise notamment la compréhension car il permet aux élèves de gérer individuellement et à leur rythme le flux d'informations. Ils peuvent réécouter autant de fois que nécessaire un passage et mémorisent ainsi plus aisément. Bien évidemment cela suppose que l'enseignant leur indique de quelle manière utiliser à bon escient ce type de support et les accompagne sur le chemin de l'autonomie.

        Nous voyons que ce dernier terme est récurrent dans la réflexion autour du manuel numérique. En effet, plus que son homologue papier il pose le problème du travail hors de la classe et de la motivation des élèves à travailler seuls face à un outil, fût-il particulièrement attractif et intuitif. Comment motiver les élèves grâce au manuel numérique ?
Les élèves souffrant de troubles spécifiques du langage ont besoin pour mémoriser de revenir de nombreuses fois sur les notions et cela pose problème dans le temps imparti au cours. L'enseignant doit alors compter sur le travail asynchrone pour favoriser cette démarche. Toutefois, les plus jeunes élèves peuvent avoir le sentiment que ce travail reste invisible pour leur professeur et que, même s'ils reconnaissent le bien fondé de la préconisation, cela ne vaut pas la peine de travailler ces exercices. De ce fait, on prendra soin d'utiliser les relevés précis proposés par le manuel numérique de deux façons. Tout d'abord en prenant le temps de les analyser avec l'élève pour noter ses progrès et ainsi le valoriser, créer une émulation et une envie de réussir. En outre, les résultats obtenus peuvent aboutir à un bonus accordé sur l'évaluation sommative correspondante. Cela viendra alors prouver à l'enfant que son travail est reconnu et accroîtra sa motivation.
Pour les plus matures, le manuel en ligne Magnard propose un système de signets sous forme d'étoiles que l'élève appose dans son cours pour signaler un point litigieux, une notion à revoir ou à mémoriser en priorité. Ces signets sont ensuite collectés au sein de dossiers qu'il créera lui-même. En classe de 5ème, cette démarche demande un accompagnement important de la part de l'enseignant car le bénéfice n'apparaît pas d'emblée aux yeux des élèves. Néanmoins, dans la perspective d'accroître leur autonomie, c'est un investissement pour les deux années à suivre.

 

  • III- Pourquoi utiliser les Tic ?

        Compte tenu de l'utilisation conjointe du manuel numérique, du logiciel Freemind dans la conception des cartes heuristiques et de fichiers audio nous allons faire la distinction entre les trois pour analyser la plus-value apportée par chacun.

Le manuel numérique apporte avant tout une grande souplesse d'utilisation et une plus-value indéniable dans l'individualisation des parcours. En quelques clics, l'enseignant propose une réponse adaptée à la fois aux acquis et aux carences des élèves.
En outre, les exercices accompagnés d'une correction développe une prise en main personnelle de l'élève dans ses apprentissages et facilite la gestion du temps en classe. L'enseignement est plus efficace.
La reprise des leçons sous la forme d'animation flash rend les choses plus visuelles et donc plus aisément mémorisables.

Le logiciel Freemind qui aide à la réalisation de cartes heuristiques ne fonde pas à lui seul l'intérêt de ce type de support. Le principe vaut sans le recours aux Tice mais il apporte cependant la possibilité d'exporter les cartes dans différents formats (interactifs ou non) qui correspondent à différentes situations d'apprentissage.
Par ailleurs, son utilisation avec un vidéo-projecteur permet de disposer à tout moment d'un document toujours propre et lisible, argument fondamental avec des élèves souffrant de troubles spécifiques du langage.
Enfin, le fait de pouvoir d'un clic plier ou déplier les nœuds de la carte facilite le retour sur connaissance au début du cours suivant. Revoir un cours avec l'ensemble de la classe ne prend que cinq minutes mais réactive très efficacement les connaissances.

Le son représente un mode alternatif d'appropriation des connaissances. Il vient en complément du manuel et des cartes pour touche les élèves auditifs.
Par ailleurs, il offre aux la possibilité de gérer aisément le flux d'informations arrêtant le propos à leur gré ou revenant dessus selon leurs besoins.

 

  • IV- Validation du B2i

        L'utilisation récurrente du manuel numérique peut aboutir à la validation d'un certain nombre de compétences du B2i :

1.1 Je sais m'identifier sur un réseau ou un site et mettre fin à cette identification.
1.2 Je sais accéder aux logiciels et aux documents disponibles à partir de mon espace de travail.

2.6 Je sécurise mes données (gestion des mots de passe, fermeture de session, sauvegarde).

 

  • V- Validation du Socle commun

        La recherche de l'autonomie au moyen du manuel numérique et les différentes étapes qui vont jalonner ce parcours permettront également de valider certaines capacités du Socle commun des compétences et des connaissances.

Pilier 1 : La maîtrise de la langue française

                Lire
                - Analyser les éléments grammaticaux d'une phrase afin d'en éclairer le sens
                -dégager l'idée essentielle d'un texte lu ou entendu

                Utiliser des outils :
                - Utiliser des ouvrages de grammaire ou de correction orthographique

               


Pilier 7 : L'autonomie et l'initiative

                Capacités
                - Savoir s'auto-évaluer.
                - Développer sa persévérance.

                Attitudes
                - La volonté de se prendre en charge personnellement.

 

 


Philippe GODIVEAU
Collège Jean Moulin, Nogent le Roi

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace