> lettres
Approches du handicap
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresApproches du handicap > Maîtriser la langue avec la synthèse vocale

Approches du handicap

Maîtriser la langue avec la synthèse vocale

        L'un des exercices les plus pénibles pour un élève souffrant de troubles spécifiques du langage reste la lecture. En effet, cette activité lui demande de mobiliser des compétences qui sont déficientes du fait de son handicap. Si l'enseignant ne peut supprimer ce dernier, il peut néanmoins offrir à l'élève l'appui des Tice comme béquille pédagogique et ainsi améliorer ses compétences de lecteur. Ainsi, le logiciel Genex proposé par l'Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés (INSHEA) offre la possibilité de recourir à la synthèse vocale pour guider les élèves dans la lecture des consignes ou de tout texte étudié en classe.
Nous nous proposons ici d'analyser la manière dont la synthèse vocale peut être utilisée et plus largement les types d'exercices réalisables avec le logiciel Genex.

 

  • I- Le contexte pédagogique


        Face aux élèves atteints de troubles spécifiques du langage l'enseignant de Lettres peut se sentir désorienté car il ne sait pas immédiatement quel aspect du problème traiter et, par voie de conséquence, quelles activités mettre en place.
Ce scénario propose trois types d'activités avec trois objectifs différents.

1- Le premier exercice a pour but de développer le repérage des informations essentielles à la compréhension d'un texte (Qui ? Où ? Quand ? Pourquoi ? Comment ?). Ces questions seront toujours posées en premier et dans le même ordre afin de définir une méthodologie d'approche des textes et favoriser leur mémorisation.

        " La sélection de l'information est un processus important puisque l'attention demeure une capacité limitée ne pouvant traiter toutes les informations simultanément. L'enfant doit donc apprendre à faire une bonne sélection et à inhiber les informations impertinentes. La maturité de cette capacité d'attention sélective n'est souvent pas atteinte avant l'âge de 12 ans pour les enfants présentant des troubles attentionnels "


        Sonia MICHALON , L'évaluation orthophonique du langage écrit
        http://www.apedys.org/dyslexie/article.php?sid=197


2- Le deuxième type d'exercice tente de développer la mémoire de travail ou empan mnésique _ capacité à retenir six à sept mots quelques secondes en mémoire. Il s'agit dans ce cas de favoriser la concentration de l'élève afin qu'il " photographie " les mots nouveaux et sache associer graphèmes et phonèmes.

            " La lecture est une activité complexe qui nécessite l'acquisition de nombreuses habiletés cognitives et linguistiques, dont la mémoire de travail. Cette mémoire joue un rôle tant sur le plan du décodage que de la compréhension en lecture. Elle assisterait l'apprenti-lecteur lorsqu'il tente de lire un mot nouveau. En effet, le décodage en lecture étant séquentiel, du moins en français, la mémoire de travail permettrait de maintenir chacun des phonèmes décodés avant l'assemblage final. De même, chez le lecteur habile, la mémoire de travail joue un rôle critique en compréhension, car elle permet de maintenir en mémoire les résultats du traitement que fait le lecteur pendant qu'il construit et intègre les idées tirées du flot successif de mots lus dans le texte. "

            Geneviève DUCHESNE, Panel de recherches universitaires : mémoire de travail et lecture.

 

3- Enfin, le troisième et dernier type d'exercice favorise l'accès à la mémoire phonologique. L'élève doit apprendre à analyser les mots et à les mémoriser comme autant d'unités. Cette mémorisation lui permettra par la suite un accès plus rapide au lexique par voie d'adressage..

 

  • II- La mise en œuvre


        Le logiciel Genex se présente au début sous la forme d'une page sur laquelle l'enseignant peut associer différents éléments au gré de ses objectifs pédagogiques. Ainsi, il est important de définir une mise en page qui sera respectée à l'identique dans l'ensemble des exercices afin de sécuriser, donner des points de repère aux élèves et favoriser leur autonomie.

        Le premier exercice proposera donc une partie du texte à étudier qui sera lu à l'élève au moyen de la synthèse vocale autant de fois que ce dernier le jugera nécessaire. Il va de soi qu'il doit lire en même temps qu'il écoute, que la synthèse vocale est une béquille pédagogique et non un substitut à l'activité de lecture.
Puis, il prendra connaissance de la première question _ bénéficiant également de la synthèse vocale _ pour ensuite cliquer sur la réponse contenue dans le texte qui changera de couleur. Cette modification de la police est très importante car elle associe à la mémoire auditive les mémoires visuelle et gestuelle qui permettront à l'élève de maîtriser le texte dans son ensemble lors du cours en classe entière.
Les questions suivantes s'enchaîneront de la même manière mais en en n'ajoutant qu'une seule à la fois afin de ne pas déstabiliser l'enfant.

        Le deuxième type d'exercice peut aussi être réalisé avec les logiciels Pictop ou Hot Potatoes (JMIX).
Certains termes issus du premier texte et formant un champ lexical sont proposés mais leurs syllabes sont dans le désordre. L'élève doit donc faire appel à sa conscience phonologique pour utiliser les unités mémorisées au préalable et les combiner. Ainsi, il développe ses compétences de conversion grapho-phonémiques liées à la voie d'assemblage. Par ailleurs, la mémoire visuelle est également sollicitée.

        Le dernier exercice reprend le principe de la synthèse vocale puisque l'élève doit compléter une phrase lue à l'aide d'un mot qu'il tapera sur un clavier flottant. Cet exercice, qui s'apparente à celui du texte à trous, permet de travailler sur la voie d'adressage. L'élève entend un mot et doit le transcrire. L'objectif est que cette unité soit mémorisée au sein d'un contexte qui lui donne sens, enrichir le vocabulaire de l'élève et que le mot accède au lexique phonologique.

 

 

  • III- Pourquoi utiliser les Tic ?

        Les Tic sont ici utilisés pour plusieurs raisons.

      La plus importante est sans conteste le recours à la synthèse vocale dans une totale autonomie pour l'élève. Le son vient en appui de la lecture et sécurise l'élève en favorisant sa compréhension mais aussi l'autorépétition subvocale :

        " Chez l'enfant, c'est l'autorépétition subvocale qui se développerait et permettrait d'augmenter la capacité de la mémoire de travail verbale. [...] Il a [...] été démontré qu'il est possible d'augmenter l'empan d'un jeune enfant en lui enseignant explicitement la stratégie d'autorépétition. Cet enseignement pourrait ainsi possiblement constituer une méthode de réadapation. "


        Geneviève DUCHESNE, Panel de recherches universitaires : mémoire de travail et lecture.


        Le recours à l'informatique permet également de le soustraire ponctuellement aux contraintes liées à l'écriture pour ne se concentrer que sur la lecture et la compréhension du texte. L'enseignant cible ici les compétences à travailler et laisse momentanément de côté les autres.


        L'utilisation du clavier flottant met en avant le rôle de chaque lettre au sein des phonèmes puis du mot. De plus, plus de lettre mal formée, " dissimulée ", l'élève doit faire des choix qui apparaissent clairement et que la synthèse vocale permet de corriger. Il prend donc clairement conscience de la conversion grapho-phonémique et peut ajuster ses choix autant de fois que nécessaire sans se sentir jugé par la machine.


        Enfin, les Tice permettent de mieux gérer l'hétérogénéité des élèves qui peuvent progresser à leur rythme au sein des exercices.

 

  • IV- Progression et prolongements


           L'objectif principal est que les élèves qui bénéficient de cette activité pédagogique récurrente deviennent des lecteurs autonomes. De ce fait, l'enseignant doit envisager une progression annuelle de ces activités accompagnées d'une fréquence significative.

        Pour l'exercice n°1, on pourra bien entendu augmenter progressivement la longueur du texte à appréhender. Mais également demander à l'élève de produire à l'oral un résumé de son texte. Sa mémoire auditive sera alors sollicitée tout comme la répétition _ qui ne sera plus dès lors subvocale. L'enseignant pourra ainsi évaluer la compréhension du texte et il disposera d'un support très utile en vue d'un travail d'expression écrite (Cela nécessitera peut-être un enregistrement via le logiciel Audacity).

        L'exercice n°2 connaîtra des prolongements grâce au capital lexical que l'élève aura acquis au cours des différentes séances. Ainsi, on pourra travailler sur la synonymie, l'homonymie ou sur la dénomination d'image. L'objectif ne sera plus alors seulement de l'ordre du déchiffrement des mots mais de leur sélection au sein d'un corpus en fonction du contexte.

        Concernant l'exercice n°3, c'est avant tout la longueur des empans mnésiques qui augmentera pour passer du mot au groupe puis à la proposition.

 

  • V- Les limites de la démarche

        Si l'enseignant explique clairement ses attentes ainsi que les objectifs de ce travail à ses élèves, il n'y a, à proprement parler, aucune limite à ce travail. Néanmoins, il est impératif que les textes proposés soient ceux étudiés en classe entière afin de ne pas créer une surcharge de travail pour ces élèves qui se fatiguent très vite. L'utilisation des textes étudiés en classe entière leur apportera une certaine sécurité face au groupe et permettra une participation orale plus importante.

 

  • VI- Quelques liens utiles


1- Genex
http://www.inshea.fr/genex/genex1.htm

2- Troubles spécifiques du langage et lecture : informations générales
http://www.medialexie.com/produits/barre_logiciels.php
http://www.inshea.fr/
http://www.alsace.iufm.fr/web.ressources/web/ressources_pedagogiques/productions_pedagogiques_iufm/exercice_du_metier_d_enseignant/2nddegre/dyslexie/tout.php?v3=/web.ressources/web/ressources_pedagogiques/productions_pedagogiques_iufm/exercice_du_metier_d_enseignant/2nddegre/dyslexie/page_sommaire.htm#f
http://ww2.ac-poitiers.fr/ecoles/spip.php?article197

3- Troubles spécifiques du langage et lecture : informations plus spécifiques
http://www.apedys.org/dyslexie/article.php?sid=197

4- La synthèse vocale, différentes solutions
http://www.acapela-group.com/text-to-speech-interactive-demo.html
http://www.readplease.com/french/help.htm
http://www2.research.att.com/~ttsweb/tts/demo.php
http://bertrand.lambard.free.fr/?cat=3
http://www.oddcast.com/home/demos/tts/tts_example.php?sitepal
http://www.naturalreaders.com/download.htm

5- Audacity
Télécharger le logiciel
http://www.clubic.com/telecharger-fiche10372-audacity.html
Utiliser Audacity
http://www.framasoft.net/IMG/pdf/Audacity_LP2CD.pdf
http://pelsoissonnais.homelinux.net/pdf/cours/Audacity_tutoriel.pdf
http://www.xtec.cat/entitats/apfc/concours_radio/guide_audacity.pdf


Philippe GODIVEAU
Collège Jean Moulin, Nogent le Roi

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace