> lettres
Approches du handicap
Accueil
Webradio
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresApproches du handicap > Productions écrites, synthèse vocale

Productions écrites et synthèse vocale

Améliorer les productions écrites grâce à la synthèse vocale

  • I- Contexte pédagogique

 

            Quand un enseignant de Lettres demande à un élève souffrant de Troubles Spécifiques du Langage (« Dys ») de produire un texte, il y relève bien souvent un grand nombre d’erreurs de natures variées. Il prodigue alors le conseil suivant : « Relis-toi ». Mais le professeur se retrouve déstabilisé lorsque l’élève lit à voix haute non pas le mot qu’il a écrit mais celui qu’il croit avoir écrit, celui qui est attendu par son enseignant. La faute en incombe à un déficit de la conscience phonologique qui ne lui permet pas de mettre en adéquation de manière rationnalisée graphèmes et phonèmes.

Dès lors, semble se dessiner une impasse pédagogique qui rend nécessaire le recours à une « béquille pédagogique », un outil permettant à l’élève d’obtenir une lecture objective de son texte et d’envisager une correction en totale autonomie. C’est ce que propose ce scénario en ayant recours aux Tice et plus particulièrement à un logiciel de synthèse vocale au nom évocateur : Donner la parole.

Si nous avons fait le choix de cette application au détriment d’autres tout aussi intéressantes _ notamment Balabolka, c’est qu’elle nous a semblé la plus riche et la plus pertinente pour mener un certain nombre d’activités récurrentes en classe de Français.

 

 

  • II- La mise en œuvre

 

            Au-delà d’une simple aide à la relecture, le logiciel Donner la parole peut être utilisé dans trois types de travaux.

 

            Dans le cadre d’une écriture courte, ce logiciel ne se contente pas de faire une simple lecture de texte mais il offre un réel espace de saisie enrichi d’un dictionnaire prédictif qui apporte une réelle plus-value dont nous avons déjà témoigné. Cet outil facilite l’écriture en réduisant le nombre d’erreurs commises et, concomitamment, fait travailler la conscience phonologique de l’élève.

La saisie du texte se fait donc aisément, accompagnée d’une lecture-correction orale qui facilite l’enchaînement des idées si problématique à l’écrit pour les élèves atteints de TSL et qui comble également les défaillances de la mémoire de travail.

On notera au passage que le logiciel propose différents claviers virtuels qui viennent s’ajouter à la saisie traditionnelle : un clavier azerty ; un clavier de téléphone ; un clavier basé sur la langue des signes et, enfin, un dernier intitulé « Vie journalière » qui propose d’un clic la prononciation et l’écriture d’expressions de la vie quotidienne. Cette richesse en fait un outil pertinent pour aider les élèves souffrant d’autres handicaps que les TSL.

En outre, la fenêtre du logiciel est divisée en différents blocs : saisie, dictionnaire prédictif, clavier… qui peuvent tous être réduits afin de ne pas perdre l’élève dans une multitude d’outils ou d’espaces, et de ne se concentrer que sur les fonctions dont il aura besoin.

 

            Pour une écriture plus longue, le texte ne sera pas saisi directement dans le logiciel Donner la parole. En effet, on privilégiera, dans un premier temps, le recours au traitement de texte et surtout au correcteur orthographique utilisé de manière raisonnée. Cela permettra de réaliser une première vague de corrections, à l’élève de prendre en mains un outil désormais incontournable et de travailler sa maîtrise de la langue à son rythme et selon ses besoins. On s’aperçoit rapidement qu’à l’issue de cette première démarche beaucoup d’erreurs restées sans réponse relèvent de problèmes grapho-phonémiques.

Dès lors, on propose à l’élève d’effectuer un simple copier-coller de son texte à destination du logiciel Donner la parole et de procéder à une correction alliant la synthèse vocale et le dictionnaire prédictif.

Pour optimiser cette phase du travail, on remarquera la possibilité de modifier la police (Arial, Verdana) pour rendre le texte plus lisible ou d’opter pour un défilement automatique du texte sur un fond coloré au choix.

Après avoir effectué tous les amendements nécessaires, le logiciel permet d’imprimer directement le texte sans revenir au traitement de texte. Une dernière remarque est à faire concernant la vitesse de lecture qui est paramétrable et donc adaptable aux besoins de l’élève.

 

            Comme nous l’avons mentionné précédemment, notre choix s’est porté sur Donner la parole car il offre des opportunités pédagogiques que ne proposent pas les autres applications à synthèse vocale. Ainsi, il est possible ici de proposer à l’élève des phrases dans le désordre qui lui seront lues et qu’il pourra remettre dans l’ordre du récit d’un simple clic sur des flèches ascendante et descendante. Nous avons ici un exemple de différenciation pédagogique à travers l’outil employé. En effet, on sait par les recherches en didactique qu’un lecteur a besoin de comprendre le texte narratif afin d’en établir la «grammaire » (Giasson, La compréhension en lecture, 2007, pp.96-99). Pour ce faire, beaucoup d’enseignants ont recours au schéma narratif et donnent souvent à leurs élèves des paragraphes résumant les grandes étapes du récit à remettre dans l’ordre pour qu’ils coïncident avec les différentes étapes du schéma. Mais, là encore, les élèves souffrant de TSL se retrouvent limités du fait des problèmes qu’ils rencontrent dans le déchiffrement des textes et ne peuvent pas mener à bien cette activité. Donner la parole permet de dépasser ce stade pour que l’élève réalise de manière efficace cet exercice et puisse construire une grammaire de récit qui l’aidera à mieux lire un prochain texte.

 

 

  • III- Pourquoi utiliser les Tice ?

 

            Le recours aux Tice est ici à considérer comme « une béquille pédagogique » c’est-à-dire un outil sans lequel l’élève ne peut mener à bien sa tâche et qui, par l’activité qu’il suscite, tend à amener ce dernier vers l’autonomie. La synthèse vocale vient palier le déficit de conscience phonologique tandis que le dictionnaire prédictif permet de travailler à son développement.

 

 

  • IV- Les limites de la démarche

 

            Le premier écueil que nous devons mentionner est le temps nécessaire à l’appropriation de l’outil car même si son utilisation est simple et intuitive, selon le degré de handicap, ce travail de correction demandera de nombreux efforts et un temps alloué conséquent. Néanmoins, l’élève peut très rapidement devenir autonome et son travail de reprise peut se faire en-dehors de la classe.

 

            La deuxième limite réside dans la voix de synthèse qui reste mécanique, éloignée de la voix humaine naturelle. Cependant, ce désagrément n’entre pas réellement en ligne de compte ici car il ne s’agit pas d’une lecture mettant en avant la beauté, l’expressivité d’un texte littéraire mais bien une lecture-correction objective prononçant les mots tels qu’ils sont réellement écrits.

 

            Enfin, le recours à cet outil ne peut être envisagé comme une panacée pédagogique. En effet, si les problèmes phonologiques sont trop importants, le recours au dictionnaire prédictif sera disqualifié et l’élève ne pourra amender seul son texte.

 

 

  • V- Quelques liens utiles

 

Télécharger Donner la parole

http://www.donnerlaparole.org/telecharger/

 

Le guide d’utilisation

http://www.youtube.com/watch?v=zXuhHvDdtQc&feature=player_detailpage

 

D’autres systèmes de synthèse vocale

http://www.cross-plus-a.com/fr/balabolka.htm

http://www.readplease.com/french/help.htm

http://www2.research.att.com/~ttsweb/tts/demo.php

http://www.oddcast.com/home/demos/tts/tts_example.php?sitepal

http://www.naturalreaders.com/download.htm

http://www.commentcamarche.net/download/telecharger-34056099-dspeech

 

                                                                                                                                                          Philippe GODIVEAU

                                                                                                                                                          Collège Jean Moulin

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace