> lettres
Approches du handicap
Accueil
Webradio
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresApproches du handicap > Une tablette pour les dys

Une tablette pour les dys

Accéder aux textes, quand on est dyslexique, grâce aux tablettes tactiles

  • I- Contexte pédagogique


- Cycle / Profil de classe :Collège et lycée

Travail     disciplinaire     collaboratif     transversal  

 

- Problème posé :Pour les élèves dyslexiques, les difficultés de lecture et d’écriture qu’ils rencontrent rendent l’accès aux textes en réception et en production difficile. De ce fait, l’enseignant peut avoir recours aux tablettes tactiles pour faciliter cette appropriation.

- Objectif principal : Accéder aux textes par un étayage pédagogique numérique.

 

-  Stratégies pédagogiques :

La tablette tactile, outre un démarrage rapide, offre une souplesse de mise en œuvre et des applications qui, bien choisies, facilitent la lecture et l’écriture pour des élèves souffrant de Troubles Spécifiques du Langage.

- Principaux outils numériques :

Lire :
•    lecteurs e-books
•    scanner
•    voix de synthèse (Text-to-Speech)

Ecrire :
•    création et partage de cartes heuristiques
•    clavier et saisie prédictive   


- Un exemple de réalisation :

         

Camscanner                             Mindomo

                             

                                           Aldiko

  • II- Mise en œuvre

Lire

L’application Camscanner (accompagnée d’un OCR et de l’application gratuite In note) permet à l’élève de conserver sous format numérique un document proposé par son enseignant au format papier. En outre, il pourra l’annoter et mettre en avant les informations importantes (surlignage).


Dans le cas de la lecture d’une œuvre intégrale ou d’un extrait, le recours aux livres numériques au format epub et à une application adéquate peut permettre de proposer des conditions optimales de lecture pour un dys (police, taille des caractères, interligne, espace inter-mots…).


On recommandera pour cela Aldiko ebook reader qui propose un ensemble de fonctionnalités évitant une mise en forme fastidieuse pour l’enseignant.


Si les troubles qui touchent l’élève sont plus importants, il peut également avoir recours à une voix de synthèse qui lui lit les textes (Text-to-Speech). Pour cela, Ivona avec sa voix Céline (français) répond parfaitement aux exigences de cette nouvelle forme de lecture.

Autres applications envisageables : Talk, Text to voice, Voxdox


Écrire

Maîtriser la production de textes demande avant tout une programmation de l’écriture. Pour cela, la réalisation d’un plan traditionnel convient mal aux élèves dys et on peut avantageusement le remplacer par une carte heuristique.
Pour cela, l’application locale Mindomo offre à la fois simplicité et toutes les fonctionnalités permettant une grande efficacité : ajout de notes, d’hyperliens pour enrichir le document, d’images. La présentation peut être optimisée en fonction des besoins.

Autres applications envisageables : Mindmeister (en ligne), SchematicMind Free Mind Map

Enfin, la saisie est un réel problème pour les dys du fait de leur carence en conscience phonologique qui se concrétise par un nombre élevé d’erreurs d’orthographe lexicale.
Pour en diminuer la fréquence, un clavier accompagné d’un dictionnaire de saisie semi-prédictive apportera une aide précieuse.
Ainsi, ai.type keyboard free et ai.type français Predictionnary permettront à l’élève non seulement de corriger sa langue mais d’améliorer sa conscience phonologique.


  • III- Pourquoi utiliser le numérique ?

Le numérique a pour unique but ici de rendre possibles la réception ainsi que la production de textes.
Il est le pilier d’un étayage pédagogique qui permettra à l’enseignant de rendre sa pédagogie inclusive et de réduire l’hétérogénéité au sein de sa classe.


  • V – Limites et ajustements

La limite la plus importante au regard de la production de textes avec une tablette tactile nécessitera obligatoirement de ne pas s’en remettre aux seuls claviers virtuels mais de proposer un véritable clavier (ou dock) qui favorisera la précision de la frappe.


Philippe GODIVEAU

 

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace