> lettres
Ecriture
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresEcriture > Des baignoires au paradis

Ecrire

Suivez le fil RSS Edubase

 

Lire, écrire et publier des romans dystopiques

Expérience menée en classe de 3ème dans le cadre d'un EPI français-SVT, en lien avec le questionnement « Progrès et rêves scientifiques ». Ce projet a conduit à l'écriture d'un livre publié et [...]

12.05.2017 14:08

Autour de La Fontaine

Cette séquence, qui peut s'étendre sur un durée de dix-huit heures, a pour but de rendre l'élève capable d'écrire un récit en variant la manière de nommer les personnages ; outre les reprises [...]

09.03.2017 15:50

Bouquet de fables : écriture d'un recueil de fables dans le cadre de l'AP en classe de 2e

Ce projet vise à faire écrire et enregistrer aux 2ndes des fables, sur le modèle de La Fontaine ou de Florian, illustrant la devise de la République française. Les objectifs sont divers : réfléchir [...]

24.02.2017 14:53

Fabuleux animaux : création de fables rédigées puis mises en voix

Dans le cadre d'une séquence dont la problématique est : "Comment des récits mettant en scène des animaux permettent-ils de transmettre des valeurs, au XVII° siècle comme aujourd'hui ?" les élèves de [...]

24.02.2017 14:49

Jouer avec les codes : écrire une lettre de non-motivation

Les étudiants vont analyser des textes puis en produire eux-mêmes, seuls ou par groupes, pour s'amuser avec les mots : l'objectif est que ces étudiants, qui bloquent parfois a priori sur la notion de [...]

16.11.2016 18:32

Amener les élèves à écrire une nouvelle sur Facebook

Dans ce projet, il s'agissait d'amener les élèves à écrire une nouvelle du brouillon à la publication et échange avec le lecteur. Facebook est aujourd'hui un nouveau lieu de littérature avec [...]

07.11.2016 21:52

Le Japon dans l'imaginaire contemporain français : l'utilisation du padlet au service d'un travail en partenariat

Utiliser un support numérique pour écrire et réfléchir mais aussi travailler l'expression orale et écrite.

15.10.2016 09:49

Opération "sur ses mots" : jouer avec les mots et les notes pour écrire une chanson

Dans le cadre de l'opération "sur ses mots", deux classes de 3e du collège Yolande d'Anjou de Saumur, ont suivi un parcours créatif stimulant. Une rencontre initiale avec Thomas Dutronc a lancé le [...]

06.10.2016 11:42

Ecrire et mettre en voix l'actualisation d'une nouvelle du XIXème, « la dot »

Les récits du XIXème siècle sont éloignés des repères des élèves, ils ne perçoivent pas la critique sociale et psychologique chez Maupassant et restent centrés sur l'aspect narratif.

01.09.2016 10:40

Co-écrire avec un pad

La possibilité d'écrire à plusieurs de manière spontanée, aussi facilement qu'avec le papier crayon, est une possibilité tout à fait envisageable à l'ère du web 2.0. Et cela d'autant plus que l'on [...]

22.08.2016 19:44

Des baignoires au paradis

    La rédaction d'une scène de théâtre en classe de 6ème pose de multiples problèmes quant au nombre de compétences à mobiliser. En effet, l'élève doit tout d'abord inventer son histoire, faire en sorte qu'elle tienne en une ou plusieurs scènes et, enfin, prouver sa maîtrise du texte théâtral. Ce nombre important de tâches à accomplir se solde bien souvent par des textes soit incomplets soit perfectibles dans leur présentation et leur construction.
De ce fait, ce scénario propose de partir d'une fable de La Fontaine, La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf, pour la transformer en une scène de théâtre à l'aide du Tableau Blanc Interactif (TBI).

 

  • I- Le contexte pédagogique


    Ce scénario part du constat que les élèves de 6èmes ont beaucoup de mal à maîtriser en même temps la création d'une saynète et les contraintes formelles inhérentes au texte théâtral. De ce fait, en leur proposant une fable comme support de départ, l'invention est facilitée afin d'améliorer leur concentration sur la production écrite. Cela permet en même temps de faire un lien entre deux séquences de la progression annuelle tout en soulignant les différences structurelles entre ces deux genres littéraires.
Cette démarche aide aussi beaucoup les élèves en difficulté à avancer étape par étape avec un brouillon en construction progressive qui reste propre et lisible tout au long de l'activité. De cette manière, l'enseignant développe également une réelle méthode de travail quant à la rédaction du brouillon.

 

  • II- La mise en œuvre

     Pour réaliser cette séance, le recours à une ressource disponible dans de nombreux CDI s'est avérée précieuse, celle de deux articles du magazine littéraire à destination des adolescents, Virgule. En effet, le numéro de janvier 2009 est consacré aux "mots du théâtre". J'ai donc utilisé deux documents, "La salle, du parterre au poulailler" et "La cage de scène, entre cour et jardin, et entre cintres et coulisses" afin d'aider les élèves à mieux se représenter l'espace théâtral.

Le déroulement de la séance peut être décomposé ainsi :


1) En amont, j'ai distribué un document sur lequel figurent les trois principaux types de théâtre (théâtre élisabéthain, à la française et à l'italienne) afin qu'ils puissent comprendre que le travail à venir n'est valable que pour le dernier type de théâtre. Les élèves ont mis en évidence l'objet de la séance.


2) Trois documents ont été distribués :
- un commun à toute la classe, la reproduction d'une gravure de la Comédie-Française au XVIIIème siècle.
- deux autres, distribués par moitié : la moitié des élèves reçoit la photocopie du texte "La salle, du parterre au poulailler" et l'autre, celle du texte "La cage de scène, entre cour et jardin, et entre cintres et coulisses". Pour le cours suivant, ils doivent lire le texte donné et placer au crayon de papier sur le plan distribué les éléments définis (ex : baignoire, manteau d'Arlequin, corbeille...). Ce travail est fait de manière autonome, grâce aux définitions données dans le texte. Les élèves peuvent recourir alors au dictionnaire (papier ou numérique) afin d'obtenir des précisions supplémentaires sur le mot s'ils n'en comprennent pas le sens.

3) a) Au cours suivant, le plan du théâtre à l'italienne est projeté sur le Tableau Blanc Interactif (TBI). Au préalable, des vignettes ont été préparées afin de limiter le temps passé par les élèves à écrire sur le TBI. Les vignettes sont disposées en deux colonnes et sont différenciées par deux couleurs : d'un côté, sont notés les termes désignant le vocabulaire de la scène, de l'autre ceux désignant le vocabulaire de la salle. 

 

 

b) La mise en commun du travail fait à la maison débute : tout d'abord, des élèves du premier groupe viennent placer chacun un mot des termes définis dans le document concernant la salle. L'élève doit reformuler avec ses mots la définition du mot placé pour l'autre moitié de la classe qui n'a pas eu le document au préalable. Il lui faut expliquer
précisément le terme, comme "baignoires" par exemple ou "galeries". D'autres élèves du même groupe lui prêtent le cas échéant main-forte. Pendant ce temps, toute la classe légende au propre chaque plan distribué à l'aide des deux couleurs évoquées plus haut.
Peu à peu, le document est légendé. Dans un deuxième temps, des élèves de l'autre groupe, placent les mots du vocabulaire de la scène.


c) A dessein, des termes moins importants ont été ajoutés dans la liste sur le plan projeté comme "fauteuils d'orchestre", "cadres de scènes". Les élèves sont alors sollicités pour justifier leur inscription ou non dans la légende. Ils apprennent ainsi à argumenter à l'oral et doivent se mettre d'accord dans chaque groupe.


4) Ensuite, je demande aux élèves de relever les mots incongrus, des termes qu'ils n'emploient pas du tout dans ce contexte. Sur le tableau classique, au marqueur, une liste est créée à côté peu à peu : corbeille, paradis, poulailler, baignoires, manteau d'Arlequin. Afin de faciliter la compréhension des élèves, une représentation des personnages de la commedia dell'arte peut être montrée sur un paperboard de TBI afin qu'ils fassent bien le lien entre le costume d'Arlequin et la richesse des décors évoqué par ce terme. La polysémie des mots de la liste est mise en évidence, ainsi que la situation de quiproquo possible, déjà évoquée à propos de l'intrigue du Médecin volant.

5) Un travail d'écriture est alors proposé aux élèves, deux par deux, en prolongement de la séance. Ils doivent imaginer un dialogue théâtral dans lequel ils devront insérer les mots polysémiques de la liste de vocabulaire. Les élèves volontaires sont ensuite invités à jouer leur propre texte, dans une séance ultérieure.



  • III- Pourquoi utiliser le TBI ?

       Le TBI permet une souplesse d'utilisation car on peut préparer à l'avance des documents appelés paperboards de manière enchaînée. Dans ce scénario, cela m'a permis de préparer un plan orné de vignettes en liste suivi d'une représentation de personnages sur scène, en l'occurrence ceux de la Commedia dell'arte. L'enchaînement des diapositives est plus aisée. Le temps de la séance n'est pas perdu en recherches de documents, ce qui constitue un avantage intéressant.De plus, le TBI permet de conserver l'état initial du document ainsi que les étapes de transformation de ce dernier. Ainsi, si l'heure de cours vient interrompre le travail en cours, les modifications sont conservées.Enfin, la réelle plus-value par rapport à l'utilisation du seul vidéo projecteur est que les élèves viennent au tableau déplacer avec le stylet les vignettes. L'interactivité est plus importante. Ici, ils ont pu vérifier par la légende créée, par la justification du placement du mot, qu'ils avaient compris le texte informatif distribué. D'autre part, se placer dans le rôle de l'élève qui apprend à ses camarades des informations a apporté une motivation inattendue chez des élèves peu scolaires d'habitude. L'élève devient ici le vecteur de l'apprentissage pour les autres, grâce au TBI, outil qui favorise une position d'autorité par rapport au vidéo projecteur, où l'élève est assis, le nez devant l'ordinateur. 

 

 

  • IV- Les limites de la démarche

       La possibilité de projeter des documents en couleur a permis aux élèves de mieux se représenter l'espace théâtral. Il est souvent difficile de les emmener dans un théâtre à l'italienne donc cela facilite l'appréhension de ce lieu. En effet, la photocopie en noir et blanc affadit l'image qu'on peut se faire d'un théâtre.


D'autre part, le TBI rend les élèves acteurs de la mise en commun en leur donnant la main sur le document numérique grâce au stylet. Toute erreur est facilement rattrapable grâce aux différentes fonctionnalités d'Activ Studio ( ex: petit symbole corbeille ou la gomme pour effacer ce qui vient d'être fait). Ils acceptent plus facilement de venir au tableau, attirés par l'outil. Ils définissent ainsi le mot plus aisément et justifient spontanément à l'oral leur choix.
Les élèves ont ainsi bien compris et assimilé le vocabulaire de l'espace théâtral et les dialogues écrits ont souvent été de qualité. J'ai pu constater cela lors de l'évaluation qui a suivi, dans laquelle ils ont dû recréer la légende à partir d'éléments sélectionnés. Le taux de réussite a été nettement supérieur à la moyenne des devoirs. De même, les dialogues écrits ont mis en scène des personnages qui maniaient les sens propre et figuré des termes étudiés, sans méprise.


Cependant, cet outil n'est pas présent encore dans toutes les salles, même si l'achat des TBI se développe largement dans les établissements. Il est malgré tout possible de réaliser ce scénario avec seulement un vidéo projecteur. Il faut alors faire écrire aux élèves la légende au tableau et mettre en commun avant la fin de l'heure pour être sûr d'avoir la trace complète que les élèves recopient sur leur propre plan. On peut aussi imaginer faire ce travail en salle informatique, ce qui impliquerait un autre déroulement de la séance. 

 

  • V- Validation du B2i

Ce scénario offre l'opportunité de valider certains items du B2i :

2.7 Je mets mes compétences informatiques au service d'une production collective.

Je précise que le terme de production collective se justifie ici pour moi par la création d'un document complet de cours, grâce aux apports des élèves.

4.5 Je sais sélectionner des résultats lors d'une recherche (et donner des arguments permettant mon choix).

Cet item ne peut être validé que si la recherche d'informations concernant le vocabulaire du théâtre a été fait sur un logiciel ou sur internet.

 Ce scénario offre l'opportunité de valider certains items du B2i :

 

  • VI- Validation du Socle commun

Compétence 1:
- Connaître un vocabulaire riche et précis pour désigner des objets réels (...); le sens propre et figuré d'une expression.

- Dégager l'idée essentielle d'un texte lu ou entendu ; de manifester [leur] compréhension de textes variés.

- Ecrire un texte bref, cohérent, correctement ponctué, en respectant des consignes imposées.

- Prendre la parole en public, à rendre compte d'un travail individuel et collectif.

 

 


Christelle DELAS
Collège Blois-Vienne, Blois

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace