> lettres
Ecriture
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresEcriture > Ecriture poétique et musique

Ecriture poétique et musique

Suivez le fil RSS Edubase

 

Autour de La Fontaine

Cette séquence, qui peut s'étendre sur un durée de dix-huit heures, a pour but de rendre l'élève capable d'écrire un récit en variant la manière de nommer les personnages ; outre les reprises [...]

09.03.2017 15:50

Bouquet de fables : écriture d'un recueil de fables dans le cadre de l'AP en classe de 2e

Ce projet vise à faire écrire et enregistrer aux 2ndes des fables, sur le modèle de La Fontaine ou de Florian, illustrant la devise de la République française. Les objectifs sont divers : réfléchir [...]

24.02.2017 14:53

Fabuleux animaux : création de fables rédigées puis mises en voix

Dans le cadre d'une séquence dont la problématique est : "Comment des récits mettant en scène des animaux permettent-ils de transmettre des valeurs, au XVII° siècle comme aujourd'hui ?" les élèves de [...]

24.02.2017 14:49

Jouer avec les codes : écrire une lettre de non-motivation

Les étudiants vont analyser des textes puis en produire eux-mêmes, seuls ou par groupes, pour s'amuser avec les mots : l'objectif est que ces étudiants, qui bloquent parfois a priori sur la notion de [...]

16.11.2016 18:32

Amener les élèves à écrire une nouvelle sur Facebook

Dans ce projet, il s'agissait d'amener les élèves à écrire une nouvelle du brouillon à la publication et échange avec le lecteur. Facebook est aujourd'hui un nouveau lieu de littérature avec [...]

07.11.2016 21:52

Le Japon dans l'imaginaire contemporain français : l'utilisation du padlet au service d'un travail en partenariat

Utiliser un support numérique pour écrire et réfléchir mais aussi travailler l'expression orale et écrite.

15.10.2016 09:49

Opération "sur ses mots" : jouer avec les mots et les notes pour écrire une chanson

Dans le cadre de l'opération "sur ses mots", deux classes de 3e du collège Yolande d'Anjou de Saumur, ont suivi un parcours créatif stimulant. Une rencontre initiale avec Thomas Dutronc a lancé le [...]

06.10.2016 11:42

Ecrire et mettre en voix l'actualisation d'une nouvelle du XIXème, « la dot »

Les récits du XIXème siècle sont éloignés des repères des élèves, ils ne perçoivent pas la critique sociale et psychologique chez Maupassant et restent centrés sur l'aspect narratif.

01.09.2016 10:40

Co-écrire avec un pad

La possibilité d'écrire à plusieurs de manière spontanée, aussi facilement qu'avec le papier crayon, est une possibilité tout à fait envisageable à l'ère du web 2.0. Et cela d'autant plus que l'on [...]

22.08.2016 19:44

Écrire, copier, créer ma ville

Dans le cadre du projet, le numérique accompagne l'élève dans sa production écrite et plastique. Il est donc un outil exploité dans les deux matières du projet.

20.07.2016 01:52

Susciter l’écriture poétique grâce à la musique

  • I- Contexte pédagogique


- Cycle / Profil de classe :une classe de 3ème de 25 élèves plutôt faibles (cycle 4)

Travail disciplinaire            collaboratif                    transversal  

 

- Objectif principal :

Susciter l’écriture créative et plus spécifiquement poétique chez les élèves est souvent difficile, malgré les séances qui peuvent y préparer.

 

- Compétences construites:

Dans une séquence sur la poésie moderne et les relations que les poètes ont entretenu avec les autres artistes au début du XXème siècle (peintres puis compositeurs), les élèves vont imaginer un poème à partir d’une ressource d’Eduthèque, le site de la Philarmonie de Paris (Cité de la musique).

 

- Stratégies pédagogiques :

Deux séances préliminaires abordent la modernité de l’art poétique par le biais de la relation entre poésie et peinture car les élèves sont plus familiers du rapprochement de ces deux arts.

- Etude d’un extrait de Zone d’Apollinaire pour mettre en évidence la modernité du poème ainsi que l’affranchissement de certains codes classiques malgré la tonalité lyrique du poème. Souligner le lien avec d’autres arts (tableau de Chagall de la même année 1913, Paris peint par la fenêtre)

- En deuxième séance, étude de la Promenade de Picasso de Jacques Prévert (1949). L’objectif est de souligner l’apparente facilité de compréhension du poème qui révèle en fait après analyse une mise en abyme de l’acte créateur moderne. La réalité ne peut être atteinte que par la déconstruction de l’art classique. Cette séance permet également d’établir un lien avec le cubisme puis le surréalisme.

- Vient ensuite une séance d’analyses sonore et poétique:
Une écoute du Prélude à l’après-midi d’un faune de Claude Debussy (1894) grâce au guide d’écoute présent sur le site de la Philarmonie de Paris, accessible via le portail Eduthèque (pour le professeur).

Puis la comparaison avec le début du poème de Stéphane Mallarmé, qui a inspiré le compositeur, L’Après-midi d’un faune (1876).
Enfin, comme prolongement, introduction au ballet de Nijinski, inspiré par l’œuvre de Claude Debussy (1912).

 


- Cette séance d’étude facilite la séance d’écriture créative, à partir de l’écoute de La Mer de Debussy (même site).
Principaux outils numériques : sites internet (Eduthèque/ Philarmonie de Paris/CCDMD) - carte heuristique – plate-forme de cours en ligne moodle /ENT de l’établissement : outil devoir –Audacity pour l’enregistrement et le montage avec un extrait de La Mer de Debussy.
Les outils cités (à part le TNI) peuvent être utilisés sur tablettes.


- Un exemple de réalisation :

Ce qui est intéressant dans l’exemple montré ci-dessous est l’évolution de mon évaluation sur ce travail. Le poème écrit ne fait pas partie des meilleurs travaux mais la mise en voix et le dialogue avec la musique l’ont vraiment mis en valeur.


a)    Poème de Manon :

La Mer

Le soleil se couche sur une mer apaisante, les vagues se perdent sur le sable doux et fin
Rapidement ce son s'estompe et plus rien…
Laissant orphelins les divins coquillages quand subitement une douce voix fait écho, un joli chant est entonné par une sirène
M'emportant dans ses paroles, je rêve… Lorsqu'un petit clapotis sur l'eau me ramène à la raison.


b)    Son enregistrement




  • II- Mise en œuvre

Objectif 1: Des séances de lecture analytique sont proposées (voir plus haut). Mais c’est surtout sur la séance 3 que l’attention est portée dans ce scénario : faire percevoir grâce à la musique des éléments poétiques. C’est par le sens de l’ouïe que l’on entre dans le genre, comme les aèdes le faisaient à l’origine. Les élèves n’ont pas le blocage de l’écrit et dévoilent leurs sensations par des mots clefs, rassemblées dans une carte heuristique très simple créée au tableau (voir ci-dessous).


Le site de la Philarmonie est caché à la vue des élèves, puis dévoilé dans un deuxième temps pour montrer le lien entre narration auditive et composition.
Ensuite, cette lecture analytique sonore permet d’entrer dans le poème de Mallarmé qui a inspiré le compositeur, Prélude à l’après-midi d’un faune. La difficulté de compréhension du texte poétique pour des élèves de troisième est atténuée par ce travail préliminaire sonore. Une analyse comparative permet de compléter la carte heuristique (encadrés verts) grâce au relevé des images et des champs lexicaux.
Enfin, en prolongement, les élèves entrent dans l’univers de Nijinski, inspiré lui aussi par Debussy et Mallarmé, en voyant des photographies de la première représentation du ballet moderne qu’il a crée en 1912.

 

Objectif 2 : En salle informatique, le site de la Philarmonie est à nouveau proposé aux élèves, cette fois lors d’une écoute individuelle de La Mer de Claude Debussy. Les élèves sont invités ensuite à écrire un poème en vers libre, directement sur traitement de textes, à partir de cette écoute. Ils exploitent alors les fruits des séances précédentes et ont à leur disposition, comme déclencheur d’écriture, des extraits de Bords de mer et De l’eau de Francis Ponge (Le Parti pris des choses, 1942). (Annexe 2)


Objectif 3 : Un retour sur le premier travail d’écriture est réalisé sur la plate-forme de cours en ligne.
En salle informatique (ou sur tablettes), les élèves travaillent à deux : ils relisent, commentent le travail de l’autre puis recherchent des images, de la musicalité du texte et réalisent de manière autonome une carte heuristique manuellement pour développer les évocations sensibles que le mot MER suscite.
Sur l’ENT du collège, plusieurs outils sont mis à disposition : une fiche bilan sur les figures de style, un lien vers des jeux en ligne du CCDMD pour vérifier leurs connaissances et pour faciliter la création d’images poétiques dans leur texte.


Objectif 4 : Une fois le travail de réécriture terminé, les élèves mettent en voix leur texte et s’enregistrent. Deux possibilités leur sont offertes : soit sur l’ENT, grâce à l’outil d’enregistrement poodl ou nanogong intégré dans la création du devoir ; soit grâce au logiciel Audacity. A l’aide d’une fiche d’autoévaluation, ils peuvent comprendre la nécessité de créer des pauses, d’accentuer certaines syllabes afin de mettre en valeur assonances et allitérations créées.


Objectif 5 : Ma collègue d’éducation musicale, parallèlement à ce travail, a étudié la Mer en classe et leur a demandé de choisir les extraits musicaux les plus pertinents pour créer un dialogue avec leur poème. Les élèves ont ensuite intégré des extraits de La Mer (interprétation d’Arturo TOSCANINI, Orchestre Symphonique de la NBC, enregistrement réalisé à New York le 13 avril 1940). Pour cela, ils ont utilisé la capture du fichier son mis à leur disposition sur l’ENT (enregistrement libre de droits) et ont réalisé le montage sur Audacity, au début en salle informatique après avoir eu des indications techniques, puis seul, en autonomie.


  • III- Pourquoi utiliser le numérique ?

-    La carte heuristique facilite la visualisation des impressions notées en écoute par sa forme en arborescence.
-    Le traitement de textes permet aux élèves de revenir sur leur travail, de mieux comprendre l’aspect nécessairement transitoire du brouillon. L’écrit n’est plus figé mais en mouvement.
-    Le numérique favorise l’entraînement à l’oral car l’élève peut s’enregistrer à l’envi, s’écouter. Il rend pérenne l’oral qui ne l’est pas par définition. Il peut finir le travail à la maison si nécessaire.
-    La plate forme de cours en ligne, accessible via l’ENT de l’établissement, permet en un seul endroit de déposer des documents, d’offrir une vision globale de la séquence et de la progression des apprentissages. Elle est également un lieu de dépôt des devoirs (écrits ou audios).(cf annexe)

 

 

  • IV- Liens avec le socle commun

Comprendre et s’exprimer à l’oral : Exploiter les ressources expressives et créatives de la parole.

Lire :
-    Lire des images, des documents composites (y compris numériques)
-    Lire des œuvres littéraires, fréquenter des œuvres d’art.

Ecrire : Exploiter des lectures pour enrichir son écrit.

Acquérir des éléments de culture littéraire et artistique :
- Mobiliser des références culturelles pour interpréter les textes et les productions artistiques et littéraires et pour enrichir son expression personnelle.
- Etablir des liens entre des productions littéraires et artistiques issues de cultures et d’époques diverses.

 

 

  • V – Limites et ajustements

-    Cette limite est temporelle. Il faut accepter que le travail d’écriture et d’enregistrement se poursuive au-delà de la séquence car pour que les élèves puissent vraiment progresser, il m’a fallu laisser plus de temps que je n’en avais prévu. Et la collaboration avec ma collègue d’éducation musicale pour l’étude de La Mer et les choix faits par les élèves n’a pas pu se faire dans le cadre de ma séquence. Ce travail peut donc servir de base à un EPI car l’esprit interdisciplinaire, la réalisation finale, l’inscription dans un parcours d’éducation artistique et culturelle sont des composantes majeures de ce projet.


-    D’autre part, pour l’instant, le site de la Philarmonie de Paris n’est pas encore accessible pour les élèves via Eduthèque mais cela sera sans doute le cas bientôt.

 

 

  • VI – Annexes

Capture d’écran des travaux d’écriture rendus sur la plate-forme de cours

 

Capture de la plate-forme de cours en ligne pour l’écriture et la mise en voix

 

Pour aller plus loin :


BUCHETON Dominique, Refonder l’enseignement de l’écriture, vers des gestes professionnels plus ajustés du primaire au lycée, avec la collaboration de Danielle ALEXANDRE et Monique JURADO, Retz, 2014.

La lecture de cet ouvrage précieux a confirmé plusieurs intuitions : il est important de laisser du temps aux élèves pour qu’ils puissent entrer dans la posture de l’élève scripteur, auteur de son texte. Cela m’a également permis de me rendre compte que le simple commentaire de leur premier travail d’écriture sur l’ENT était peut-être plus utile que de nombreuses annotations qui parasitent et cachent le texte. Enfin, j’ai plus facilement accepté de prendre une place de médiateur (comme le propose Britt Marie Barth) que de détenteur de savoir en proposant des binômes pour la phase d’amélioration et de réécriture du poème.

 

Christelle DELAS-BERTHEL
Collège Blois-Vienne, Blois

 

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace