> lettres
Ecriture
Accueil
Webradio
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresEcriture > Pédagogie différenciée

Action de pédagogie différenciée

Suivez le fil RSS Edubase

 

le livre, hier, aujourd'hui, demain : de l'enquête à la réalisation d'un reportage multimédia

Un projet de l'enseignement d'exploration "Littérature et société" confie aux élèves la réalisation d'un projet sur la place du livre dans la société contemporaine, à l'heure du développement du [...]

13.12.2017 18:27

Écrire un roman épistolaire dans le genre science-fiction

Activité d'écriture longue et lecture de romans de science-fiction. Cette activité peut être menée entre deux classes ou encore entre des groupes au sein d'une même classe.

08.10.2017 16:29

Écrire un conte à plusieurs mains en 6e

Séquence d'écriture d'un conte après observation de contes sur le site de la BnF. Des outils numériques sont convoqués à chaque étape de l'écriture pour faciliter le partage et la collaboration entre [...]

08.10.2017 12:09

Un projet d'écriture longue : Le mystère en Égypte

Karine Dupont-Belrhali, professeure stagiaire au CLG Pierre Dubois, a mis en oeuvre un projet d'écriture longue avec sa classe de 5e sous forme d'ateliers d'écriture. Ce projet enthousiasmant a [...]

08.09.2017 10:42

Créer un audioguide

Dans le cadre d'un échange avec l'université avec le dispositif "une classe, un chercheur", les objectifs, avec une classe de 6e, sont de développer la curiosité intellectuelle et l'ambition scolaire [...]

06.07.2017 14:56

Webradio - Découverte d'un auteur

Une activité de quelques heures, en parallèle d'une séquence sur Roméo et Juliette, en 3e, qui consiste à produire une émission radiophonique d'une quinzaine de minutes, dans les conditions du [...]

06.07.2017 14:19

Élaborer le procès radiophonique de Victor Frankenstein

Créer le procès fictif et radiophonique de Victor Frankenstein: si chaque personnage croisé dans le roman avait pu témoigner lors du procès, qu'aurait-il dit ? Que savait chaque personnage du dessein [...]

06.07.2017 14:04

EPI - Le fait divers en justice : d'où vient l'info et comment la traiter ?

Une classe de 4e, dans le cadre d'un projet EPI français-EMI/EMC, participe à la semaine de la presse, organisée par le Clemi. Les élèves rencontrent un juge d'application des peines, deux gendarmes [...]

06.07.2017 14:00

Des robots et des mots

Exploration des champs actuels et anticipés de la littérature chez les robots. Le numérique et les robots tendent à remplacer l'humain dans toutes ses activités, qu'en est-il de l'art et de la [...]

29.06.2017 07:35

Quand le français se met au service des sciences

Grâce à l'étude du roman d'aventures, en français, dans la thématique « Se chercher, se construire », l'élève construit des apprentissages au service de connaissances et de compétences liées à une [...]

27.06.2017 08:09

Exemple d'action de pédagogie différenciée en français

  • I- Le contexte pédagogique


        La première séquence de l'année s'intitule : " Séquence n°1 : écrire son portrait chinois. " et est une séquence à dominante écriture.

Le texte servant de motivation à l'écriture est un portrait chinois de Brigitte Smadja, dans Mon écrivain préféré (extraits)
C'est une séquence de prise de contact, qui a pour objectifs, pour l'enseignant, de créer une dynamique de classe. Elle permet également d'établir un diagnostic et d'appréhender rapidement les besoins des élèves et leurs difficultés : les connaissances et capacités du pilier 1 du socle commun mises en œuvre dans la séquence sont principalement celles exigées à la fin du cycle d'adaptation :

     

    - À l'oral :
    Lors de l'étude du texte, servant de motivation à l'écriture, possibilité d'évaluer la capacité des élèves à prendre la parole en classe à bon escient de façon, personnelle et organisée en adaptant son niveau de langue à la situation.
    - En lecture :
    Vérifier que les élèves savent mobiliser leurs connaissances sur la langue pour comprendre un texte simple
    - En écriture,
    Rédiger un texte bref, composé de phrases simples, correctement orthographiées, en respectant la ponctuation.
    Être capable d'améliorer sa production écrite spontanément et à partir des remarques du professeur.

Écrire et récrire un brouillon lisible et utilisable (préparation de réponses, traces de ce qui a été retenu).

     

    - Plus spécifiquement dans la maîtrise de la langue
    " La connaissance de la phrase,
    " Les accords sujet/verbes, nom/adjectif,
    " Savoir repérer un attribut du sujet

Descriptif de la séquence : Séquence 1

Lors du travail sur la phrase, il s'est avéré que 8 élèves ne savaient pas repérer correctement un verbe conjugué.
D'autres confondaient les mots coordonnants et les mots subordonnants.



  • II- La mise en œuvre

     Cette salle est équipée de 27 postes informatiques ; chaque élève a donc un ordinateur à sa disposition.
Les postes sont disposés tout autour de la salle le long de trois murs. Un ordinateur " prof " est relié à un vidéoprojecteur qui projette sur le mur 4. La disposition permet à tous de voir facilement ce qui est projeté

Des tables formant des groupes de quatre occupent l'espace central de la salle.

Durée totale du travail : 2h30.
Une heure en salle informatique
Une heure et demie de mise en commun.

A- Première phase : répartir les élèves dans la salle et présenter rapidement l'organisation du travail.

Groupe 1 : savoir repérer un verbe
Travail avec le groupe de huit élèves, placé dans un même coin de la salle, près du vidéoprojecteur, qui servira au fil de la séance :
1. À piloter le groupe plus aisément, en leur montrant les manipulations à faire, au fil de la séance.
2. À vérifier certains pré-requis dans les manipulations du traitement de texte.
3. À permettre une mise en commun.

Document élève : verbes

Groupe 2 : travail autonome sur un site d'exercices en ligne sur les mots coordonnants et subordonnants
Document élève : protocole d'accès aux liens
Présentation des objectifs de la séance :

Une feuille à leur nom sur lequel figurera le travail suivant :
Leurs résultats sur une fiche-bilan.
Un tableau dans lequel figurera la liste des mots coordonnants et subordonnants qu'ils auront rencontrés au fil des exercices, classés par nature.

Groupe 3 : travail autonome : approfondir la maîtrise de l'expression de la condition.
Document élève : protocole d'accès aux liens
Présentation des objectifs de la séance :
Les élèves doivent
Production à rendre en fin de séance : une feuille à leur nom sur lequel figurera :
Leurs résultats successifs aux exercices
Une fiche de leçon récapitulant ce qu'ils ont compris de la maîtrise de l'expression de la condition.

 

B - Deuxième phase : organiser le travail (3 minutes)

1. Lancer le travail pour les groupes 2 et 3, en leur distribuant le protocole et regardant si tous réussissent à se connecter sans soucis.
2. Pendant ce temps-là, les élèves du groupe 1 se connectent au réseau.



C- Troisième phase : lancer le travail pour le groupe 1

Il est nécessaire de consacrer plus de temps à ce groupe qui est moins autonome.

A l'aide du vidéoprojecteur, le professeur montre aux élèves la marche à suivre pour accéder aux exercices à partir de leur espace de travail que les élèves reproduisent au fur et à mesure. Il faut accepter d'aller assez lentement, dans cette phase, afin de s'assurer que chaque élève suit la marche à suivre.

Etape 1 :
" Ouvrir " Mes documents "
" Ouvrir le fichier word : " verbes "
" Redéfinir avec les élèves ce qu'est un verbe.
Faire la question 1 de l'exercice 1 - Lire la consigne à voix haute et s'assurer que tous les élèves l'ont comprise
" Il est également nécessaire de vérifier avec eux certains pré-requis en ce qui concerne le traitement de texte, et ce, grâce au vidéoprojecteur : ici, rappeler aux élèves comment on met un passage de texte en surbrillance et comment on peut annuler l'opération en cas d'erreur.

Il est important également de donner un temps limité pour faire le travail afin que l'élève ne se disperse pas et reste concentré sur son exercice. Comme il s'agit du premier travail de l'année en salle informatique, cela rappelle à l'élève que l'on se rend en salle informatique pour effectuer un travail. Rappeler aux élèves que, s'ils ont terminé avant le temps imparti, ils peuvent confronter leurs réponses à ce moment-là ou aider leur voisin.
Pendant ce temps, il est possible de s'occuper des élèves des autres groupes et de voir où en est l'avancement du travail.

D- Quatrième phase : le travail avec les trois groupes


Groupes 2 et 3 :
Aller voir les élèves du groupe 2 : voir l'avancement du travail, donner les explications nécessaires et répondre aux questions des élèves ; leur rappeler le travail qui reste à faire

Aller ensuite voir les élèves du groupe 3 : pour faire le point également avec eux de la même façon

Observation : Le contrat étant de rendre une fiche de leçon propre et juste en fin de séance, où devaient également figurer leurs résultats, il est intéressant de noter que les élèves ont refait plusieurs fois les séries d'exercices,
1. Pour améliorer leurs résultats successifs et me demander d'en valider la progression
2. Pour être assurés de ne pas se tromper dans la fabrication de la fiche
Groupe 1 :


Etape 2 :
" Les élèves enregistrent leur document avant la mise en commun et il leur est demandé de ne pas " corriger " leurs erreurs sur leur document
" Faire le bilan : le professeur projette le texte sur lequel les élèves ont travaillé, et le bilan est fait en commun.

Etape 3 : répondre à la question 2
Rappel des trois groupes de conjugaison
Les élèves ferment leur session et s'installent aux tables centrales
Fabrication par le professeur en dessous du texte d'un tableau à trois colonnes :

Premier groupe

Deuxième groupe

Troisième groupe

Sur leur cahier de brouillon, les élèves répondent à la question 2, en temps limité, en observant le texte projeté au tableau.Pendant ce temps, le professeur s'occupe des élèves des autres groupes en fonction des besoins, dans la fabrication de la fiche à rendre.Etape 4 : bilan de la question 2Le professeur complète au fur et à mesure le tableau à trois colonnes, grâce aux réponses des élèves.E - Cinquième phase : fin de la séanceLes travaux des groupes 2 et 3 sont ramassés pour être vérifiés. Les élèves se déconnectent et attendent en silence.Les travaux du groupe 1 :L'existence du réseau permet au professeur de récupérer sur clé USB les fichiers textes du groupe 1, qu'il pourra consulter entre cette séance et la séance de remédiation à venir. Cela lui permet d'affiner son diagnostic quant aux difficultés de chaque élève et de réajuster pour la séance suivante.Pour le groupe 1 : une version papier des exercices est distribuée.Le travail est donné pour l'heure de remédiation suivante : l'exercice 2 est à faire. Ce travail à faire est rédigé par le professeur et projeté à l'aide du vidéoprojecteur.La réponse à la question 2 est imprimée par le professeur et distribuée aux élèves avant la fin de la séance.Les élèves sortent par groupes de la salle.F- Quatrième phase : mise en commun des travaux différentsG- EvaluationLors de l'évaluation de fin de séquence : " un tronc commun " de questions sur 17 points et un exercice sur 3 points correspondant au travail qui a été effectué lors de cette séance.

  • III- Pourquoi utiliser les Tic ?

Les Tice permettent ici de faciliter la remédiation et de répondre à des besoins quant à des points précis de langue sans les revoir avec la classe entière.

Elles aident à mettre en place les principales capacités attendues d'un élève autonome dans le cadre du socle commun.

    Organiser son savoir respecter des consignes
    Synthétiser l'information
    Rectifier une erreur
    Savoir s'auto-évaluer

  • IV- Les limites de la démarche

C'est un travail intéressant qui permet, surtout en début d'année, et s'il est fait de façon régulière dans l'année, de réconcilier les élèves avec la langue et son étude, et de s'occuper vraiment de manière plus individualisée des élèves.
En revanche, c'est un travail assez long à mettre en place, car il faut prévoir trois activités différentes et les travaux que les élèves vont rendre à la fin de la séance (si l'on veut que les élèves s'investissent réellement dans la séance et ne prennent pas les séances en salle informatique pour un jeu, il est important qu'ils rendent un travail en fin d'heure).
C'est une séance un peu plus fatigante qu'une séance plus traditionnelle, car il faut penser presque simultanément à trois domaines différents et être capable de répondre à des demandes elles aussi très différentes. Pour que cette séance soit moins épuisante, il faut veiller à deux choses :
- placer les élèves par pôles de compétence à travailler, de façon à faire un bilan intermédiaire et à donner des explications au groupe, et ensuite seulement répondre à des questions de manière individuelle.
- fixer une règle au départ : lorsque l'enseignant est avec un groupe, il ne se consacre qu'à ce groupe. Les élèves des autres groupes doivent donc dans un premier temps trouver la solution seul ou avec leurs voisins. Cela évite des va-et-vient à l'enseignant, et apprend aux élèves à attendre, à différer. En contrepartie, l'enseignant doit veiller à bien répartir son temps entre les groupes, de manière à ce que certains groupes (les groupes 2 et 3) ne se sentent pas " livrés à eux-mêmes " ou délaissés.

  • V- Validation du B2i

Ce projet permet également de consolider la maîtrise des items suivants du B2i


1.1 Je sais m'identifier sur un réseau ou un site et mettre fin à cette identification.
1.2 Je sais accéder aux logiciels et aux documents disponibles à partir de mon espace de travail.
1.3 Je sais organiser mes espaces de stockage.
1.6 Je sais faire un autre choix que celui proposé par défaut (lieu d'enregistrement, format, imprimante...)

 

 

  Anne BUREL

Collège Irène Joliot Curie, Mehun sur Yèvre

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace