> lettres
Ecriture
Accueil
Webradio
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresEcriture > Scène de théâtre et TBI

Rédiger une scène de théâtre à l'aide d'un TBI

Suivez le fil RSS Edubase

 

le livre, hier, aujourd'hui, demain : de l'enquête à la réalisation d'un reportage multimédia

Un projet de l'enseignement d'exploration "Littérature et société" confie aux élèves la réalisation d'un projet sur la place du livre dans la société contemporaine, à l'heure du développement du [...]

13.12.2017 18:27

Écrire un roman épistolaire dans le genre science-fiction

Activité d'écriture longue et lecture de romans de science-fiction. Cette activité peut être menée entre deux classes ou encore entre des groupes au sein d'une même classe.

08.10.2017 16:29

Écrire un conte à plusieurs mains en 6e

Séquence d'écriture d'un conte après observation de contes sur le site de la BnF. Des outils numériques sont convoqués à chaque étape de l'écriture pour faciliter le partage et la collaboration entre [...]

08.10.2017 12:09

Un projet d'écriture longue : Le mystère en Égypte

Karine Dupont-Belrhali, professeure stagiaire au CLG Pierre Dubois, a mis en oeuvre un projet d'écriture longue avec sa classe de 5e sous forme d'ateliers d'écriture. Ce projet enthousiasmant a [...]

08.09.2017 10:42

Créer un audioguide

Dans le cadre d'un échange avec l'université avec le dispositif "une classe, un chercheur", les objectifs, avec une classe de 6e, sont de développer la curiosité intellectuelle et l'ambition scolaire [...]

06.07.2017 14:56

Webradio - Découverte d'un auteur

Une activité de quelques heures, en parallèle d'une séquence sur Roméo et Juliette, en 3e, qui consiste à produire une émission radiophonique d'une quinzaine de minutes, dans les conditions du [...]

06.07.2017 14:19

Élaborer le procès radiophonique de Victor Frankenstein

Créer le procès fictif et radiophonique de Victor Frankenstein: si chaque personnage croisé dans le roman avait pu témoigner lors du procès, qu'aurait-il dit ? Que savait chaque personnage du dessein [...]

06.07.2017 14:04

EPI - Le fait divers en justice : d'où vient l'info et comment la traiter ?

Une classe de 4e, dans le cadre d'un projet EPI français-EMI/EMC, participe à la semaine de la presse, organisée par le Clemi. Les élèves rencontrent un juge d'application des peines, deux gendarmes [...]

06.07.2017 14:00

Des robots et des mots

Exploration des champs actuels et anticipés de la littérature chez les robots. Le numérique et les robots tendent à remplacer l'humain dans toutes ses activités, qu'en est-il de l'art et de la [...]

29.06.2017 07:35

Quand le français se met au service des sciences

Grâce à l'étude du roman d'aventures, en français, dans la thématique « Se chercher, se construire », l'élève construit des apprentissages au service de connaissances et de compétences liées à une [...]

27.06.2017 08:09

Rédiger une scène de théâtre à l'aide d'un TBI

    La rédaction d'une scène de théâtre en classe de 6ème pose de multiples problèmes quant au nombre de compétences à mobiliser. En effet, l'élève doit tout d'abord inventer son histoire, faire en sorte qu'elle tienne en une ou plusieurs scènes et, enfin, prouver sa maîtrise du texte théâtral. Ce nombre important de tâches à accomplir se solde bien souvent par des textes soit incomplets soit perfectibles dans leur présentation et leur construction.
De ce fait, ce scénario propose de partir d'une fable de La Fontaine, La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf, pour la transformer en une scène de théâtre à l'aide du Tableau Blanc Interactif (TBI).

 

  • I- Le contexte pédagogique


    Ce scénario part du constat que les élèves de 6èmes ont beaucoup de mal à maîtriser en même temps la création d'une saynète et les contraintes formelles inhérentes au texte théâtral. De ce fait, en leur proposant une fable comme support de départ, l'invention est facilitée afin d'améliorer leur concentration sur la production écrite. Cela permet en même temps de faire un lien entre deux séquences de la progression annuelle tout en soulignant les différences structurelles entre ces deux genres littéraires.
Cette démarche aide aussi beaucoup les élèves en difficulté à avancer étape par étape avec un brouillon en construction progressive qui reste propre et lisible tout au long de l'activité. De cette manière, l'enseignant développe également une réelle méthode de travail quant à la rédaction du brouillon.

 

  • II- La mise en œuvre

    Le texte de la fable est distribué aux élèves et projeté au TBI. Dans un premier temps, on souligne d'un trait les éléments à supprimer, et de deux traits ceux à conserver. Les élèves viennent tour à tour au tableau pour proposer leur repérage mais en même temps pour le justifier (cela évite une approche trop ludique de l'activité). Les éléments à supprimer sont donc progressivement éliminés au TBI pour donner naissance à un texte plus épuré.
L'étape suivante reste sur le plan de l'identification et de la discrimination. Parmi les éléments conservés, les élèves déterminent lesquels peuvent être utilisés en l'état, et quels sont ceux à modifier. Leur passage au TBI donne naissance à un troisième état du texte où toutes les formes de discours cohabitant dans la fable prennent peu à peu place dans une scène de théâtre.
L'enseignant propose ensuite aux élèves d'inventer des gestes ou des paroles illustrant le caractère de chaque personnage. Cette étape devient le lieu de " négociations " et de multiples réécritures de didascalies, apartés… grâce au TBI. Une fois rédigés, le professeur demande à la classe où ces éléments seront insérés et crée ainsi le texte n°4.
Il reproduit cette démarche pour le décor et les indications de mise en scène jusqu'à l'obtention du texte théâtral final.


Synthèse des modifications au format pdf.

 

  • III- Pourquoi utiliser le TBI ?

    Le texte évolue devant les yeux des élèves au gré de leurs propositions tout en restant à tout moment clair et lisible. L'enseignant optimise ainsi l'espace de visualisation collectif dans une manipulation des textes par l'ensemble de la classe qui sécurise les élèves en difficulté.
Le recours au TBI place la classe dans une démarche inductive où la méthode d'élaboration du brouillon passe par des propositions, des hypothèses, des manipulations envisagées par l'ensemble de la classe. Ainsi, l'hétérogénéité est-elle mieux gérée pour devenir une véritable richesse. Chacun apporte sa contribution et participe à la définition d'une méthode de travail.
Le TBI autorise les erreurs grâce au retour à un état du texte antérieur. Ainsi, ces dernières deviennent une source de réflexion, de progrès pour toute la classe qui en même temps envisage les modifications à apporter mais également les écueils à éviter. De cette façon, l'enseignant relèvera moins d'erreurs dans les productions suivantes.
Ce transfert de compétences entre le travail collectif et celui mené individuellement sera d'autant plus efficace que le TBI permet de garder une trace du cours qui, une fois exportée et déposée sur le site de l'établissement, permet à l'élève de consulter pas à pas la méthode, de se l'approprier et de la réutiliser lors d'une production personnelle.

 

  • IV- Les limites de la démarche


    Par les multiples propositions, réécritures, améliorations, cette activité demande une grande rigueur dans la gestion du temps au risque de devenir très rapidement chronophage.

 

  • V- Validation du B2i

    A l'occasion de ce scénario pédagogique, l'enseignant pourra valider l'item suivant du B2i :
2.7) Je mets mes compétences informatiques au service d'une production collective.

 

 


Philippe GODIVEAU
Collège Jean Moulin, Nogent le Roi

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace