> lettres
Langues anciennes
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresLangues anciennesLatin > Lecture analytique et TBI

Latin

Suivez le fil RSS Edubase

 

Caligula, un empereur fou ? Réflexion sur les représentations du pouvoir

Comment comprendre l'attitude et l'accoutrement public de Caligula, au-delà des préjugés de notre époque ?

25.10.2016 10:27

Participer à un festival autour des langues anciennes

Dans le cadre de leur participation au 10e Festival Européen Latin Grec de Lyon, les secondes latinistes du Lycée Jean Perrin de Rezé, accompagnés de leur professeure Mme Bonini ont travaillé sur le [...]

06.10.2016 11:41

Faire dialoguer à l'aide des TICE, en français et en latin, un jeune Romain antique et un jeune Français moderne

Les élèves latinistes ont la charge de documenter, de rédiger et de jouer un dialogue fictif entre un jeune Romain antique et un jeune Français moderne. Le projet est aussi l'occasion de faire des [...]

15.07.2016 10:32

Organiser la visite du site de Tarquinia avec des élèves

La nécropole étrusque de Tarquinia contient des tombes a camera creusées dans la roche, auxquelles on accède par un escalier. Il n'est pas possible d'entrer dans les tombes à plus de quatre à la [...]

13.06.2016 15:53

Bienvenue aux Gaulois!

Dans le cadre de la romanisation, faire produire aux élèves une actio du discours de Claude en faveur de l'entrée des notables gaulois dans le sénat romain. Le numérique permet un va et vient [...]

13.06.2016 15:14

EPI LCA : une exposition numérique collaborative sur la représentation du renard de l'Antiquité au Moyen-Âge

Les élèves créent une exposition numérique collaborative pour présenter la tradition littéraire de la représentation du renard de l'Antiquité au Moyen-Âge. Ce projet interdisciplinaire (français, [...]

09.06.2016 13:36

Réaliser l'interview oralisée d'un empereur romain à l'aide d'un logiciel d'animation d'image

Ce scénario invite à donner virtuellement vie à des représentations d'empereurs romains en les animant et en faisant parler ces personnages historiques à l'aide d'un logiciel d'animation faciale. [...]

08.06.2016 15:17

Enquête lexicale en latin

La séance s'inscrit dans une première séquence consacrée à la magie dans l'Antiquité romaine ("Magie latine, magie noire ?"). Elle s'articule autour de l'observation de préfixes, en latin et [...]

08.06.2016 14:51

Une correspondance en latin

Projet qui consiste à entretenir une correspondance en latin avec des élèves d'un autre établissement (LCA).

26.04.2016 12:56

Mener une lecture analytique à l'aide du TBI

  • I- Le contexte pédagogique

La séance se situe dans une séquence sur l’esclavage, en classe de 4ème.

 

 

  • II- Mise en oeuvre

 

Le texte est présenté sur une page du paperboard du TBI et n’est pas verrouillé, ce qui permet d’extraire des éléments du texte, et d’utiliser la fonction « copier-coller ».

Les élèves découvrent le texte au début de la séance, lors de l’affichage du texte et de la lecture à voix haute par le professeur.

L’entrée dans la lecture analytique est une entrée lexicale : les mots déjà rencontrés dans la séquence concernant le thème de l’esclavage

Dans un premier temps, les élèves relèvent donc les occurrences de « patronus », « dominus », « servum », « libertis » et « libertorum ». L’outil surligneur est utilisé pour les mettre en valeur.

Le TBI offre la possibilité d’extraire ces mots du texte et de les placer à part, à droite du texte.

Grâce au titre de la séance : les élèves identifient que « patronus » et « dominus » désignent Auguste.

La deuxième étape permet de dégager les adjectifs du premier paragraphe qui qualifient Auguste en tant que « dominus » et « patronus ». Les adjectifs sont également extraits du texte, ce qui permet aux élèves de voir rapidement l’opposition entre « severus » et « facilis et clemens » : les élèves peuvent ensuite émettre l’hypothèse suivante, au terme de ce paragraphe : le texte présente des situations où auguste a été clément et d’autres où il s’est montré sévère. « Dominus », « patronus » et les adjectifs sont identifiés comme des nominatifs : Auguste est le sujet des phrases du texte.

Etude de la première phrase du deuxième paragraphe. C’est l’outil surligneur du paperboard qui est alors utilisé pour l’observation de la phrase latine : le verbe d’action est rapidement repéré par les élèves : il s’agit de l’action d’Auguste ; le nom propre et la fonction que ce personnage exerce dans l’entourage d’Auguste sont à l’accusatif : les élèves déduisent alors que ce nom propre est celui de l’esclave qui subira le châtiment d’Auguste. Ils déduisent également que les autres mots, au centre de la phrase, correspondent à l’infraction qui a provoqué ce châtiment.

Ces hypothèses posées sur la première phrase sont vérifiées ensuite dans la suite du texte, en utilisant le même outil « surligneur ».

Les élèves émettent des hypothèses sur les infractions commises et les punitions infligées en prenant appui sur les mots qui leur sont déjà connus, toujours à l’aide de l’outil « surligneur ».

Certains mots leur étant inconnus, certaines infractions et certaines punitions demeurent des énigmes.

Les élèves utilisent donc le lexique de leur manuel pour rechercher les mots inconnus et trouver les informations qui leur manquent.
Sur une nouvelle page du paperboard, je crée un tableau en trois colonnes, que je trouve dans les ressources proposées par le TBI.

Je complète le tableau avec les informations collectées dans le texte, à l’aide de la fonction « copier-coller », pendant que les élèves font la recherche de vocabulaire et valident ou invalident leurs premières hypothèses de lecture.

Les élèves viennent ensuite compléter le tableau, après avoir vérifié et affiné leurs hypothèses dans la phase de recherche et de vérification du vocabulaire.
Une fois le tableau complété, un débat s’engage sur l’adéquation entre la fonction exercée par le personnage,  l’infraction commise et la punition donnée. La conclusion de la lecture analytique est  enfin rédigée par les élèves.

 

  • III- Pourquoi utiliser les Tice?


Le TBI permet de mettre en valeur les éléments importants du texte, soit en utilisant l’outil surligneur, soit en isolant des éléments du texte, de manière dynamique. Ces outils permettent aux élèves de focaliser leur attention sur des mots clés du texte et accroissent leur attention.

Cela permet une plus grande interactivité, au sein du groupe classe. Les ressources, comme les tableaux préexistants dans les ressources proposées par le logiciel, contribuent également à cette interactivité.

Le TBI fixe davantage la mémoire des élèves sur le contenu de la séance et la démarche utilisée.

 

 

  • IV- Valider le socle commun

 


L’utilisation du TBI, dans la pratique de la lecture analytique permet ici de travailler les compétences suivantes :

Compétence « maîtrise de la langue » (compétence 1)

Connaissances
Le vocabulaire
Connaître un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des mots de signification voisine ou contraire
Capacités
Lire :
analyser les éléments grammaticaux d'une phrase afin d'en éclairer le sens ;
dégager l'idée essentielle d'un texte lu ou entendu ;
S'exprimer à l'oral
Prendre part à un dialogue, un débat : prendre en compte les propos d'autrui, faire valoir son propre point de vue ;
Utiliser des outils : des dictionnaires imprimés, pour vérifier sens d'un mot,
Attitudes
l'ouverture à la communication, au dialogue, au débat.

 

Compétence « autonomie » (compétence 7)


Capacités
S’appuyer sur des méthodes de travail (consulter spontanément un dictionnaire,) ; rechercher l'information utile, l'analyser, la trier, la hiérarchiser, l'organiser, la synthétiser ;
Savoir s'autoévaluer.

 

                                                                                                                                      Anne Burel, Collège Irène Joliot-Curie

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace