> lettres
Lecture
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresLecture > Etudier une œuvre intégrale au moyen de la lexicométrie

Lire

Suivez le fil RSS Edubase

 

Tablettes en Lettres : utilisations du traitement de texte

Propositions d'activités sur tablettes en Lettres : - appareillage d'un texte pour faciliter sa compréhension, - manipulations sur le texte (écriture, réécritures)

06.11.2016 13:22

Créer un recueil collaboratif avec la fonction base de données de moodle

Expérience d'écriture collaborative en classe de 4ème via Moodle. Rédaction d'une anthologie numérique utilisant les outils "base de données" et "glossaire".

05.11.2016 19:55

L'Homme d'aujourd'hui en question : littérature numérique et art contemporain

Etude de "Déprise" de Serge Bouchardon (une oeuvre littéraire numérique interactive), visite de l'exposition "Cherchez le garçon" au MacVal, et participation au projet expérimental "Théro" pour [...]

25.10.2016 10:03

Voyage au bout de la 1re L

La création d'un e-book de vraies-fausses archives du roman de Louis-Ferdinand Céline pour accompagner une étude de l'œuvre complète approfondie en classe.

15.10.2016 09:57

Le Japon dans l'imaginaire contemporain français : l'utilisation du padlet au service d'un travail en partenariat

Utiliser un support numérique pour écrire et réfléchir mais aussi travailler l'expression orale et écrite.

15.10.2016 09:49

Récit et transmission des valeurs autour de Cendrillon

Autour du conte de Cendrillon (après lecture des versions de Perrault et Grimm, d'une version russe et d'une version tibétaine) une artiste (dans le cadre d'un Projet Ouverture Culturelle pour [...]

18.08.2016 17:00

Réaliser un film court pour adapter un récit littéraire porteur de valeurs en classe de 2nde

Ce projet mené en classe de seconde concerne l'adaptation d'un récit littéraire sous la forme d'un film court : partant d'une lecture attentive de textes littéraires, les élèves suivent toutes les [...]

15.07.2016 10:55

De sa lecture à sa représentation, s'approprier un texte théâtral à l'aide du numérique

Construire des supports et des activités autour d'œuvres du XVIIe siècle permettant à tous les élèves de s'investir et de réussir.

13.06.2016 15:51

Approche différenciée des Fourberies de Scapin : la réalité augmentée au service de l'analyse littéraire

Cette démarche a pour but de lever différents obstacles : représentations initiales du théâtre et de la comédie erronées chez certains élèves ; manque de culture littéraire ; mutisme dans la [...]

13.06.2016 14:57

Pourquoi et comment dire l'indicible ? Lire une oeuvre de manière collaborative

Lire et écrire en collaboration autour d'un roman autobiographique. Cette proposition de séquence a pour l'objet l'étude de l'oeuvre intégrale Le Pianiste de Wladislaw Szpilman et consiste en un [...]

10.05.2016 13:25

Etudier une œuvre intégrale au moyen de la lexicométrie

   Cette présentation se veut avant tout progressive afin que chaque enseignant trouve matière à utiliser les TIC selon ses connaissances ainsi que les moyens mis à disposition par son établissement.
       
      1.Utiliser Internet

      2.Lexicométrie et traitement de texte

      3.Un logiciel dédié : Occurrences light

      4.Traitement de texte, lexicométrie et synonymie

      5.Mener une lecture analytique avec Tropes


  • I- Le contexte pédagogique


   L’introduction des TIC dans l’enseignement des Lettres a permis l’élaboration de produits multimédias donnant accès à l’ensemble des œuvres d’un auteur (Hugo la main du rêve ; Le musée imaginaire d’Emile Zola ; Balzac, explorer la Comédie Humaine…) Cf : http://www.educnet.education.fr/contenus/dispositifs/rip/les_produits_rip.

Grâce à tant d’informations réunies sur un Cd-rom ou un DVD-rom de multiples approches sont possibles, tantôt thématique, biographique, ou lexicale. La lecture analytique s’en trouve alors renforcée puisque l’élève appréhende l’œuvre sous de multiples aspects, formulant ses hypothèses de lecture que le texte, et lui seul, confirmera ou non.

Lecture analytique. On appelle lecture analytique une lecture qui se fonde sur une analyse, construite avec méthode, d’un extrait ou d’une oeuvre courte. Elle amène l’élève à formuler des hypothèses que l’étude du texte permet d’infirmer ou de confirmer, dans un processus de construction du sens. On peut employer également, dans un sens équivalent, lecture détaillée ou méthodique.

Accompagnement des programmes du cycle central 5e/4e Français

Le processus d’ensemble

[…]  les élèves proposent des hypothèses d’interprétation (ce que le texte signifie à leurs yeux) qui s’avèrent souvent différentes les unes des autres, voire contradictoires. La lecture analytique trouve ainsi sa justification : un examen attentif et réfléchi du texte permettra d’infirmer, de confirmer ou de négocier ces hypothèses.

Des démarches extrêmement variées peuvent alors être retenues, en dehors de tout rituel, de tout modèle et de toute grille préfabriquée. C’est en fait le texte qui détermine la démarche « dans la mesure où il a une spécificité littéraire, historique, culturelle, esthétique », et parce qu’on ne peut étudier de la même façon et en utilisant les mêmes outils une poésie lyrique et une scène de théâtre. En réalité, il s’agit d’amener l’élève à observer et à interpréter, pour transformer les impressions ou hypothèses premières en directions de recherche et en axes d’interprétation.

– Observer signifie s’arrêter sur des éléments présents dans le texte, qu’il s’agisse des contenus (thèmes, figures de style, éléments d’intertextualité, etc.) ou des formes d’expression (modes de présence de l’énonciateur, faits de langue lexicaux et grammaticaux, constructions de phrase, rythme et sonorités, etc.) […]

– Interpréter signifie partir de ces observations pour construire une signification ou des significations successives.

Accompagnement des programmes de 3e Français

C’est dans cette perspective que la lexicométrie offre des aspects pertinents.

On regroupe sous le terme de lexicométrie toute une série de méthodes qui permettent d’opérer, à partir d’une segmentation, des réorganisations formelles de la séquence textuelle et des analyses statistiques portant sur le vocabulaire.


Usages de la lexicométrie en analyse de discours
, F. Leimdorfer et A. Salem

Certes, il est impossible d’embrasser la totalité d’une œuvre sans un travail fastidieux de repérage, mais les nouvelles technologies rendent désormais cela possible, concentrant toute l’activité d’analyse sur le lexique, sa structuration, et sa signification.

L’approche thématique du lexique, traditionnellement pratiquée, reste envisageable : elle consiste à regrouper les mots d’un champ lexical autour d’un thème (la montagne, la ville, l’amitié, la colère) et parfois à les classer selon des formes d’organisation diverses (les variations d’intensité de la colère, par exemple, de la simple irritation à l’exaspération, de celle-ci à la fureur ou à la rage ; de même pour la peur, ou pour la lexicalisation des autres passions). Ce travail toutefois, pour être bénéfique, doit être mené en relation avec la lecture et l’observation des textes, lorsque l’on y explore un champ sémantique: il passe alors par une activité de recherche qui amène à effectuer des relevés, à établir des réseaux (isotopies) et à les analyser ; il conduit ensuite à des formes de réemploi immédiates ou différées (suivant en cela une démarche inductive), c’est-à-dire à des productions écrites ou orales s’intégrant à la séquence.

[…]  La signification lexicale est une signification contextuelle : seule l’extension du contexte permet de lever bien souvent les ambiguïtés et de réduire la polysémie, aussi bien en situation de réception (lecture ou écoute) que de production écrite. L’analyse lexicale ne peut donc rester centrée sur le mot isolé.

L’apprentissage thématique du lexique pose dans tous les cas le problème du choix (Quels thèmes faire étudier prioritairement ?) et de la cohérence (Comment passer d’un thème à l’autre ? Quels transferts possibles chez l’élève ?). Il est donc impossible d’en rester à l’étude d’ensembles thématiques successifs. On doit envisager les autres approches, susceptibles de structurer davantage les apprentissages lexicaux.

Accompagnement des programmes de 3e Français

Dès lors, pourquoi ne pas tenter de définir avec les élèves ce qu’est le style d’un auteur, où se situe la richesse de son œuvre, quelle parenté il peut avoir avec ses contemporains, quelle originalité marque sa production…

Le vocabulaire d'un auteur lui est propre et la façon dont il utilise le patrimoine commun de la langue fait partie de son style. Cette étude du lexique d'un auteur s'appelle la lexicométrie ou statistique lexicale.

http://hypermedia.univ-paris8.fr/jean/infolit/cours/infolit2.html


Autant de pistes qui peuvent être abordées dans le cadre de l’étude du Cid de Pierre Corneille.

  • II- Pourquoi utiliser les Tic ?

            Les Tice peuvent être perçues comme une manière de différencier les conditions d’apprentissage. Mais leur emploi ne peut se limiter à ce seul objectif. Les Tice doivent présenter une plus-value dans l’apprentissage qui peut être de trois ordres : pratique, méthodologique, et analytique.

a. Les contraintes factuelles.

         Il est indéniable que les Tice mettent à portée de tous un ensemble d’informations très important tout en dégageant une séance de beaucoup de contraintes matérielles. En effet, comment envisager de travailler avec une classe ou un groupe d’élèves sur la Comédie Humaine en ayant uniquement recours au document papier et aux photocopies ?

Par ailleurs, l’étude lexicale, qui peut s’avérer rébarbative pour l’élève, prendra un autre aspect si elle est liée à la pratique informatique. Elle pourra ainsi bénéficier d’une motivation nouvelle.

b. L’apport méthodologique.

         L’activité lexicale sera d’autant plus vivante que la recherche de l’élève se fera en (semi-)autonomie. Les manipulations informatiques, la recherche le rendront acteur de son apprentissage et apporteront un regain d’activité, et d’attention.

La lexicométrie met en avant une approche textuelle plus objective. Il ne s’agit pas de lancer des idées sur la base d’une quelconque intuition. C’est une approche raisonnée sur des données quantitatives à partir desquelles il faudra inférer des hypothèses sémantiques.

On pourra également laisser un temps l’élève seul face à des données brutes, dégagé de la parole de l’enseignant. Ainsi, seul ou en groupe, il sera amené à construire le sens du texte.

La pratique informatique n’est en aucun cas une fin en soi, comme outil heuristique, l’outil lexicométrique rend nécessaire des allers-retours constants avec le texte, ou plusieurs textes dans une perspective comparatiste. L’analyse ne vaudra que par la remise en place du fragment au sein de son contexte.

c- Favoriser la lecture analytique.

         En ayant recours à un logiciel de lexicométrie l’élève se voit dispensé du travail de repérage et de relevé pour se concentrer uniquement sur l’analyse, l’interprétation du texte.

A ce titre , cette démarche favorise la lecture transversale d’une œuvre, et par conséquent son appropriation.

Le but de ce type d’exploration est de développer une réflexion personnelle même si cela passe par le tâtonnement, l’hésitation face à une matière brute. Cette phase améliore l’observation du texte, suscite l’esprit critique du jeune lecteur, tant envers le texte qu’à l’égard de l’outil proposé dont il est possible d’exploiter les failles comme celle de l’homophonie sur laquelle nous reviendrons.

  • III- Les limites de la démarche

         Il va de soi que les utilisations qui viennent d’être évoquées ne peuvent se substituer à une méthode plus traditionnelle de mener une lecture analytique. Elles représentent une approche alternative d’un texte, mais surtout d’une œuvre intégrale.

Dans le cadre d’un travail sur l’ensemble de la production d’un auteur, la longueur du corpus, le travail de recherche, de sélection et de justification peut être fastidieux. Il semble donc souhaitable de procéder par groupe en répartissant la tâche et en ménageant par la suite des temps de mise en commun collective sous forme de débat.

Aucun des logiciels présentés ne permet de prendre en compte la musicalité des vers ou des rimes. Cela rend obligatoire un retour incessant vers le texte, et vers une situation réelle de lecture. Cette carence permet de ne pas déconnecter la pratique des TIC de l’ensemble de l’étude en classe, et de la véritable nature d’une lecture.

Les pistes proposées ici ne peuvent être efficaces qu’avec une connaissance préalable de l’univers littéraire, social, historique…, dans lequel l’œuvre a pris naissance. Le sens émergera de cette connaissance, et sera validé par l’analyse informatique en (semi-)autonomie.

Le choix du corpus, même s’il peut être un objet d’apprentissage, reste un moment essentiel dans la préparation du cours. En effet, une masse trop importante d’informations, ou trop peu pertinente ne favoriserait pas l’autonomie de l’élève, ni son investissement dans l’activité. Même si l’enseignant veut essayer d’intervenir le moins possible, sa présence doit se ressentir en amont du travail par un balisage qui mettra en valeur la démarche analytique et synthétique de l’élève.
Par conséquent, l’usage personnel d’un logiciel lexicométrique ne semble pas recommandé. En effet, l’exploitation de données brutes risquerait de mener à une impasse, ou à un contresens sans la présence comme régulateur de l’enseignant.

  • IV- Quelques liens utiles


   

1- Considérations générales sur la lexicométrie

Portail sur la lexicométrie :

http://www.ac-creteil.fr/lettres/scripts/logiciels/index.php?categorie=10

Lexicométrie et analyse de discours

http://www.bondy.ird.fr/pleins_textes/pleins_textes_4/sci_hum/41740.pdf

Utiliser les logiciels de lexicométrie :

http://www.ac-creteil.fr/lettres/tice/ecrire/traitement.htm#lexico

Applications pédagogiques de la lexicométrie : http://www.weblettres.net/sommaire.php?entree=20&rubrique=75&sousrub=252

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/lettres/utilpeda.html

Etude lexicométrique sur Baudelaire

http://www.epi.asso.fr/revue/79/b79p131.htm

Présentation de logiciels

http://www.fabula.org/vlib/categorie.php?id=40

Revue lexicometrica

http://www.cavi.univ-paris3.fr/lexicometrica/

Maupassant, Nerval, Molière et la lexicométrie

http://membres.lycos.fr/simonnet/sitfen/lexico.htm

Logiciels libres et lexicométrie

http://www.lunerouge.org/gnu/textstat_f.htm

 

2- Utiliser Internet

http://abu.cnam.fr/index.html

http://www.intratext.com/8/fr

http://www.educnet.education.fr/lettres/textimage/

 

3- Lexicométrie et traitement de textes

http://www.ac-rouen.fr/pedagogie/equipes/lettres/francais/pistes/fich_49.htm

 

4- Macro de Word

Pas-à-pas

http://perso.wanadoo.fr/hypopolo/occur/document.htm

 

5- Occurrences light

http://debrouillons-nous.fr/didactiquetoc/

 

6- Tropes

http://www.soft-concept.com/fr/logiciel_d_enquete/tropes.htm

 

 


Philippe GODIVEAU
Collège Jean Moulin, Nogent le Roi

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace