> lettres
Oral
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresOral > Construire des compétences d'oral

Dire

Suivez le fil RSS Edubase

 

Tablettes en Lettres : pistes et outils pour le travail collaboratif

Activités d'écriture collaborative en Langues et Cultures de l'Antiquité - Moodle : appareillage d'un texte par la fonction "glossaire". - usage des pads (etherpad, framapad, pirate pad, padlet) pour [...]

06.11.2016 13:30

Le Monde des Médias

Une séquence sur le monde des médias attachée à l'EPI Information, Communication, Citoyenneté, avec un référentiel précis pour l'évaluation de l'oral.

26.10.2016 01:18

Dare tell tales : enseigner le drama en classe de première pour travailler l'oral

Les jeunes Britanniques bénéficient d'un enseignement nommé "drama" que l'on pourrait assimiler à du théâtre. L'enjeu : non pas une scène récitée ou interprétée avec brio mais le développement de [...]

09.10.2016 14:37

Lire une pièce de théâtre et réaliser un livre en réalité augmentée

A partir de la lecture des Fourberies de Scapin, il s'agit de créer un livre en réalité augmentée à partir des productions écrites et orales des élèves. Ainsi, la séquence est bâtie pour mettre, la [...]

15.09.2016 21:48

« La première chose que je peux vous dire… », mise en voix du roman La vie devant soi de Romain Gary

« La première chose que je peux vous dire… » : c'est ainsi que s'ouvre La Vie devant soi de Romain Gary, récompensé en 1975 du prix Goncourt. Ce roman propose un discours inédit, celui de Momo, un [...]

07.09.2016 08:04

Entretien avec un vampire

Passer d'un vampire « à la mode » à l'appropriation de l'esthétique historique du genre fantastique

05.09.2016 15:02

Ecrire et mettre en voix l'actualisation d'une nouvelle du XIXème, « la dot »

Les récits du XIXème siècle sont éloignés des repères des élèves, ils ne perçoivent pas la critique sociale et psychologique chez Maupassant et restent centrés sur l'aspect narratif.

01.09.2016 10:40

Réaliser une bande-son pour progresser dans la compréhension d'une intrigue

- Améliorer la compréhension fine d'une intrigue - Prendre conscience de l'importance des pensées des personnages, souvent implicites, mais qui font avancer l'intrigue. - Permettre à tous les élèves [...]

22.08.2016 22:50

Les élèves dans le ventre de la baleine

Ce projet interdisciplinaire français/SVT a été réalisé par les élèves d'une classe de 6​e accompagnés par leurs professeurs et par le Muséum de Toulouse, dans le cadre du  [...]

18.08.2016 17:05

Récit et transmission des valeurs autour de Cendrillon

Autour du conte de Cendrillon (après lecture des versions de Perrault et Grimm, d'une version russe et d'une version tibétaine) une artiste (dans le cadre d'un Projet Ouverture Culturelle pour [...]

18.08.2016 17:00

Construire des compétences d’oral de haut niveau chez des élèves de 3ème

  • I- Contexte pédagogique


- Cycle / Profil de classe :3ème – classe hétérogène de 24 élèves.

Travail disciplinaire     collaboratif     transversal  

 

- Problème posé :des présentations orales décevantes, où les élèves ne font que lire leurs notes sans utiliser le support et tenir compte de leur auditoire

 

- Objectif principal : entraîner les élèves à parler en continu sur une œuvre en prenant appui sur cette œuvre et à répondre à des questions lors d’un entretien

 

- Compétences construites:

C1 (lire) : Manifester sa compréhension de textes variés, qu’ils soient documentaires ou littéraires


C1 (dire) : Prendre la parole en public - Adapter sa prise de parole (attitude et niveau de langue) à la situation de communication (lieu, destinataire, effet recherché) - Prendre part à un dialogue, un débat : prendre en compte les propos d’autrui, faire valoir son propre point de vue - Rendre compte d’un travail individuel ou collectif (exposés, expériences, démonstrations…)


C4 (domaine 3 : créer, produire, traiter, exploiter des données) : Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination


C7 : (domaine : être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles et physiques dans diverses situations) : Être autonome dans son travail : savoir l’organiser, le planifier, l’anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles - Connaître son potentiel, savoir s’auto évaluer

 - Stratégies pédagogiques :

- utiliser les outils du paperboard du TNI pour commenter une œuvre
- filmer les élèves avec une tablette
- leur donner à voir la vidéo de leur prestation pour qu’ils s’auto-évaluent et améliorent leur prestation orale.


- Principaux outils numériques : un TNI + deux outils nomades (tablette ou téléphone portable)

 

- Un exemple de réalisation :

Coup de gigot et autres histoires à faire peur, de Roald Dahl

 

 

Stupeur et tremblements, de Amélie Nothomb

 

 

  • II- Mise en œuvre

Le travail décrit a été proposé deux fois.


Une première fois en début de deuxième trimestre et une seconde fois au troisième trimestre.
La première séquence a porté sur une œuvre lue en lecture cursive choisie par les élèves. L’exposé n’a pas été suivi d’un entretien.
La seconde séquence a porté sur une œuvre de français inscrite sur la liste des cinq objets d’étude de l’épreuve orale d’histoire des arts. L’exposé a été suivi d’un entretien mené par les deux élèves co-évaluateurs.

 

Description de la première séquence

Étape 1 au CDI : choix des œuvres avec l’aide du professeur et du professeur documentaliste
Les ouvrages sont présentés sur les tables du CDI, organisés par genres. Les romans proposés, tous du XXe ou du XXIe siècle, sont des œuvres du patrimoine mais aussi des œuvres de littérature jeunesse, sélectionnés dans le cadre du prix des Incorruptibles ou du prix Marguerite Audoux.
Chaque élève peut choisir un livre en fonction de ses compétences de lecture et de ses centres d’intérêt.
Il est distribué à chacun la feuille de route suivante. Les élèves sont invités à prendre en note toutes les dates sur leurs agendas.

 

Étape 2 : lecture et préparation de la présentation orale : en asynchrone à la maison

Étape 3 : préparation de la séance en salle informatique
Échange autour des  questions suivantes :
-    Que peut/doit contenir une introduction ?
-    Quel sera le corps du développement ?
-    Que peut/doit contenir une conclusion ?
-    Une fiche de synthèse est élaborée à partir de cet échange pour construire son exposé.
Recherche en salle informatique pour construire le contenu et le support de la présentation (un fichier numérique imposé : ppt avec quatre diapositives maximum).
Pendant ce travail, les élèves s’inscrivent sur un créneau de passage.

 

 

 

Commentaire sur l’organisation :
Pas de débriefing après chaque présentation mais en milieu et en fin d’heure :
- Cela permet de gagner du temps
- Cela permet de passer de l’observation de cas particulier à l’énoncé de règles générales, en passant par la comparaison et la mise en relation.
- Il est ainsi plus facile à chacun de s’exprimer lors de ces moments de synthèse : ils ont pu voir que
- Les élèves utilisent beaucoup trop leurs notes : on apprend des autres
- Les élèves n’interagissent pas assez avec le tableau
- Les élèves ont tiré des leçons des présentations des élèves passés avant.
- Lire ne permet pas de tenir le temps demandé de 5 minutes – plus on lit, plus l’exposé est court et rapide.
- La synthèse de fin d’heure permet à ceux qui passent la fois suivante d’améliorer en apprenant des remarques faites aux autres.

 

Étape 4 : Présentation par les élèves avec le TBI.
Co-construction d’une fiche d’évaluation à partir de la fiche de synthèse élaborée en séance 2 et à partir de la fiche ministérielle proposée pour l’oral d’histoire des arts> transposition et explicitation des attendus par rapport à l’exercice.
Ajout de critères explicités et commentés concernant la bonne présentation orale.

Organisation du passage :
Je filme les présentations des élèves avec ma tablette numérique
Pendant ce temps, deux élèves évaluent ,  chacun avec la fiche d’évaluation. (deux évaluateurs différents pour chaque passage – chacun doit mettre son nom sur la fiche de l’élève évalué.)
J’évalue également à partir des vidéos, à la maison, en asynchrone.
Chaque élève récupère sa prestation sur clé usb.

Étape 5 en salle informatique – les élèves visionnent leur vidéo et évaluent leur propre prestation avec la fiche suivante
Les élèves regardent la vidéo de leur présentation orale deux fois : une première fois pour évaluer le contenu ; la seconde pour s’écouter et s’observer ; prendre conscience de ses tics de langage, des gestes parasites, de la manière dont il gère ses notes, le support et le public.

 

 

Description de la deuxième séquence

Les étapes 1 à 3 ne sont pas nécessaires dans cette deuxième séquence.
Une fois l’œuvre choisie et l’inscription sur le planning faite, le travail est identique à partir de l’étape 4.
Les élèves ont à repérer sur leur fiche d’auto-évaluation précédente les points qu’ils ont à améliorer.
Lors de l’étape 5, il leur est demandé de vérifier si leurs gestes parasites et leurs tics de langage ont diminué, voire disparu et de noter les améliorations apportées par rapport à la première présentation de l’année.


  • III- Pourquoi utiliser le numérique ?

L’intérêt du TNI : apprendre à transmettre aux élèves une connaissance et un avis et les partager à l’aide d’un support, faire parler en continu en prenant appui sur un support, interagir avec le support


L’intérêt de la tablette :
- co-évaluation faite par deux élèves, le professeur étant celui qui filme
- Évaluer les autres élèves permet de tirer des leçons pour soi-même
- La présence de la tablette a amélioré la qualité de l’écoute
- Pour les élèves en posture d’exposé, ils ne se sont pas adressé uniquement au professeur mais à l’ensemble de la classe, le professeur n’étant pas celui qui évalue mais celui qui filme, à ce moment-là. (Troisième évaluateur : le professeur en asynchrone (visionner les vidéo à la maison))
L’intérêt de la vidéo :
- Les élèves prennent conscience de leurs qualités et des défauts de leur présentation orale. Se voir leur a permis de corriger leurs tics de langage et leurs gestes parasites.

 

  • V – Limites et ajustements

Le temps : pour être porteur, ce travail est à proposer deux fois dans l’année. Pour réduire le nombre d’heures lié aux présentations orales, il est possible de travailler dans deux salles et avec un second adulte disponible (le professeur documentaliste ou un assistant d’éducation).


Ajustement possible : dans le cadre des futurs EPI ou heures d’aides personnalisées.
Le droit : les parents de tous les élèves doivent signer une autorisation dans le cadre du droit à l’image.

 

 

 

 

Anne BUREL
Collège Irène Joliot-Curie

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace