> lettres
Oral
Accueil
Webradio
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresOral > Mise en voix de La vie devant soi

« La première chose que je peux vous dire… », mise en voix du roman La vie devant soi de Romain Gary

Suivez le fil RSS Edubase

 

Créer une fiction radiophonique

Une classe de 1ere écrit des nouvelles, par groupe, autour de la thématique de l'exil. Un travail avec une comédienne est initié pour mettre en voix le texte et se sentir plus à l'oral, notamment en [...]

06.07.2017 14:45

Webradio - Découverte d'un auteur

Une activité de quelques heures, en parallèle d'une séquence sur Roméo et Juliette, en 3e, qui consiste à produire une émission radiophonique d'une quinzaine de minutes, dans les conditions du [...]

06.07.2017 14:19

Lire et interpréter un texte littéraire en 5e grâce à un environnement numérique

Qui sont les chevaliers, ces héros du Moyen Âge ? : ce scénario rend compte d'une activité de lecture menée en salle informatique avec une classe de 5e. On étudie un extrait de Lancelot ou le [...]

05.07.2017 20:23

Présenter sa compréhension de texte à l'aide d'une carte mentale

Familiarisation des élèves avec les cartes mentales, en réception comme en production. Ce travail a principalement été mené lors de séances d'Accompagnement Personnalisé. Les élèves ont pu réaliser [...]

29.06.2017 07:37

Smartphones, tablettes et lecture expressive

Cette activité a pour objectif d'apprendre à lire un texte à haute voix, de manière expressive et en réduisant l'inhibition des élèves, en vue de l'épreuve orale des EAF. Par ailleurs, cette activité [...]

27.06.2017 08:29

Lire, écrire et publier des romans dystopiques

Expérience menée en classe de 3ème dans le cadre d'un EPI français-SVT, en lien avec le questionnement « Progrès et rêves scientifiques ». Ce projet a conduit à l'écriture d'un livre publié et [...]

12.05.2017 14:08

Tablettes en Lettres : pistes et outils pour le travail collaboratif

Activités d'écriture collaborative en Langues et Cultures de l'Antiquité - Moodle : appareillage d'un texte par la fonction "glossaire". - usage des pads (etherpad, framapad, pirate pad, padlet) pour [...]

06.11.2016 13:30

Le Monde des Médias

Une séquence sur le monde des médias attachée à l'EPI Information, Communication, Citoyenneté, avec un référentiel précis pour l'évaluation de l'oral.

26.10.2016 01:18

Dare tell tales : enseigner le drama en classe de première pour travailler l'oral

Les jeunes Britanniques bénéficient d'un enseignement nommé "drama" que l'on pourrait assimiler à du théâtre. L'enjeu : non pas une scène récitée ou interprétée avec brio mais le développement de [...]

09.10.2016 14:37

Lire une pièce de théâtre et réaliser un livre en réalité augmentée

A partir de la lecture des Fourberies de Scapin, il s'agit de créer un livre en réalité augmentée à partir des productions écrites et orales des élèves. Ainsi, la séquence est bâtie pour mettre, la [...]

15.09.2016 21:48

« La première chose que je peux vous dire… », mise en voix du roman La vie devant soi de Romain Gary

  • I- Contexte pédagogique


- Cycle / Profil de classe :Classe de première générale au niveau très hétérogène

Travail disciplinaire            collaboratif                    transversal  

 

- Objectif principal :

« La première chose que je peux vous dire… » : c’est ainsi que s’ouvre La Vie devant soi de Romain Gary, récompensé en 1975 du prix Goncourt. Ce roman propose un discours inédit, celui de Momo, un jeune garçon qui pose sur le monde un regard étonnant, amusant et bouleversant à la fois. Parce que sa mère, une prostituée, ne pouvait l’élever, Momo vit en pension chez Madame Rosa, ancienne prostituée elle aussi, reconvertie dans la garde d’enfants.


Dès la première phrase, les choix narratifs singuliers s’imposent : le roman se présente comme la transcription d’un discours oral. La parole de Momo semble jaillir de façon spontanée et improvisée. Au fil du roman, les emplois familiers et fautifs de la langue permettent ainsi au lecteur de dessiner le portrait du personnage et de découvrir la vision singulière qu’il pose sur le monde.
Donner vie à la voix de Momo, dont la créativité langagière joue habilement sur la modalité orale conduit à travailler la lecture à voix haute, et préparer ainsi une des étapes essentielles de l’oral de l’EAF.


Le projet a été proposé dans le cadre d’une séquence consacrée à l’objet d’étude «  Le personnage de roman, du XVIIème siècle à nos jours », au cours de laquelle les élèves ont étudié le roman de Gary en œuvre intégrale. L’objectif était de leur faire réaliser un « audio-book » pour travailler des compétences variées. 

 


- Compétences construites:

-    Développer les compétences de lecture : apprendre à circuler facilement dans une œuvre longue, dégager les enjeux narratifs d’un chapitre précis, identifier précisément les registres mis en œuvre.
-    Argumenter et débattre (à l’oral et à l’écrit) : choisir un chapitre et en justifier l’intérêt dans l’économie du roman et dans le cadre du projet, défendre ses choix de mise en voix.
-    Lire à haute voix : proposer une lecture expressive et représentative d’une interprétation personnelle et fine du chapitre sélectionné.
-    Recourir au  numérique : en tant qu’outil pour travailler en autonomie, et de façon collaborative, en tant que  support à la création.

 


- Principaux outils numériques :

-    Application pour l’enregistrement audio ( Audacity)
-    Plateforme de stockage (Cloud)
-    Traitement de texte

 


- Un exemple de réalisation 

  • II- Mise en œuvre

1)    Répartition des chapitres entre les élèves (1H en classe) : le roman est composé de 31 chapitres, ce qui correspondait miraculeusement au nombre d’élèves dans la classe. Au début de la séquence consacrée à l’étude du roman, les élèves ont été invités à sélectionner le ou les chapitres qu’ils souhaitaient mettre en voix. En classe, ils ont débattu pour justifier leur choix. Cela a permis de réfléchir collectivement  à la structure narrative du roman et aux épisodes clefs de celui-ci et cela a  lancé les premières pistes d’analyse du texte.


2)    Première lecture analytique (1H) : commentaire de l’incipit. Celui-ci s’est axé avant tout sur l’analyse des choix narratifs singuliers de Gary et surtout sur celle de la dimension orale du récit de Momo, dont les erreurs langagières sont riches de sens.  Cela a justifié et légitimé le projet de « livre lu. » 


3)    Rédaction d’une note d’intention : à la maison (délai d’une semaine), les élèves ont rédigé une « note d’intention » à déposer sur un cloud, en répondant aux attentes suivantes :
- trouver un titre au chapitre et justifier celui-ci
- situer le chapitre dans l’intrigue du roman et en dégager les enjeux
- proposer des idées de « mise en voix » et les justifier : la lecture sera-t-elle proposée par une voix unique ou multiple pour les passages dialogués ? Quels registres littéraires seront privilégiés ? Quels passages du texte seront précisément mis en valeur ? Y aura-t-il des bruitages, un accompagnent musical ?
- utiliser le traitement de texte : rédiger une page maximum de texte en caractère 12, «  justifié » et structuré en paragraphes.


4)  Correction collective des « notes d’intention » (1H)  : pour éviter que les élèves ne restent trop  centrés sur le chapitre qui leur était attribué et afin de développer la collaboration entre eux,   les notes d’intention ont fait l’objet de relectures et ont été annotées et critiquées en classe. Chaque élève a eu à relire et à proposer des améliorations et des critiques aux travaux de trois autres élèves. Il a semblé souhaitable de proposer un travail de correction manuscrit.


5) Evaluation des notes d’intention.

6) Familiarisation avec le logiciel Audacity (1H) : les élèves ont téléchargé sur leurs matériels le logiciel Audacity grâce au lien mis à disposition sur le cloud et regardé  un tutoriel vidéo. Deux élèves volontaires (qui avaient déjà utilisé le logiciel au collège)  ont présenté aux autres les possibilités d’utilisation du logiciel à l’aide du vidéoprojecteur.

7) Enregistrement en autonomie, et téléchargement sur le Cloud


8) Critique en binôme des enregistrements : chaque élève a été chargé d’écouter l’enregistrement d’un autre et de lui proposer des améliorations à apporter.


9) Mise en forme et finalisation :
Les élèves se sont finalement emparés du projet. Ils ont souhaité réaliser un générique et ont confié cette tâche aux bons soins des élèves qui suivent l’option musique. Chacun d’eux a composé des  mélodies instrumentales et a soumis ses propositions aux autres élèves sur le cloud. La classe a voté pour l’une d’elles et un élève s’est chargé de l’écriture du texte. Les mêmes élèves ont réalisé le montage final.

Quant aux notes d’intention, une autre élève a proposé d’en réaliser un livret, mis à disposition des élèves pour accompagner l’audio-book finalisé.

Nous espérons pouvoir partager ce travail sur le site du lycée rapidement.


  • III- Pourquoi utiliser le numérique ?

L’usage du numérique a été indispensable à la réalisation du projet.


Il a  permis aux élèves d’être autonomes et de s’exercer individuellement, même pour les plus timides,  à la lecture à haute voix. Par ailleurs, l’amélioration des notes d’intention et des enregistrements a pu être réalisée collectivement par la classe en autonomie quasi complète.


Le projet a en outre conduit les élèves à réfléchir à la question des droits d’auteurs, tant du point de vue des textes que de la musique.


  • IV – Limites et ajustements

Même si les élèves mènent un travail de corrections de leurs productions de façon collaborative, l’écoute de tous les enregistrements par l’enseignant reste assez chronophage.


Le fait que l’œuvre choisie ne soit pas libre de droits permet de mener une réflexion avec les élèves sur les problèmes de publication numérique  mais ceux-ci sont toutefois déçus de ne pas pouvoir partager leurs travaux publiquement.

 

Marie ROUSSEAU

Lycée Durzy, Villemandeur

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace