> lettres
Oral
Accueil
Webradio, une radio faite par les...
Approches du handicap
Lecture
Ecriture
Oral
Langues anciennes
Nouveau collège
Doublants EAF Tle
HIDA
LettresOral > Réciter n'est pas jouer

Dire

Suivez le fil RSS Edubase

 

Tablettes en Lettres : pistes et outils pour le travail collaboratif

Activités d'écriture collaborative en Langues et Cultures de l'Antiquité - Moodle : appareillage d'un texte par la fonction "glossaire". - usage des pads (etherpad, framapad, pirate pad, padlet) pour [...]

06.11.2016 13:30

Le Monde des Médias

Une séquence sur le monde des médias attachée à l'EPI Information, Communication, Citoyenneté, avec un référentiel précis pour l'évaluation de l'oral.

26.10.2016 01:18

Dare tell tales : enseigner le drama en classe de première pour travailler l'oral

Les jeunes Britanniques bénéficient d'un enseignement nommé "drama" que l'on pourrait assimiler à du théâtre. L'enjeu : non pas une scène récitée ou interprétée avec brio mais le développement de [...]

09.10.2016 14:37

Lire une pièce de théâtre et réaliser un livre en réalité augmentée

A partir de la lecture des Fourberies de Scapin, il s'agit de créer un livre en réalité augmentée à partir des productions écrites et orales des élèves. Ainsi, la séquence est bâtie pour mettre, la [...]

15.09.2016 21:48

« La première chose que je peux vous dire… », mise en voix du roman La vie devant soi de Romain Gary

« La première chose que je peux vous dire… » : c'est ainsi que s'ouvre La Vie devant soi de Romain Gary, récompensé en 1975 du prix Goncourt. Ce roman propose un discours inédit, celui de Momo, un [...]

07.09.2016 08:04

Entretien avec un vampire

Passer d'un vampire « à la mode » à l'appropriation de l'esthétique historique du genre fantastique

05.09.2016 15:02

Ecrire et mettre en voix l'actualisation d'une nouvelle du XIXème, « la dot »

Les récits du XIXème siècle sont éloignés des repères des élèves, ils ne perçoivent pas la critique sociale et psychologique chez Maupassant et restent centrés sur l'aspect narratif.

01.09.2016 10:40

Réaliser une bande-son pour progresser dans la compréhension d'une intrigue

- Améliorer la compréhension fine d'une intrigue - Prendre conscience de l'importance des pensées des personnages, souvent implicites, mais qui font avancer l'intrigue. - Permettre à tous les élèves [...]

22.08.2016 22:50

Les élèves dans le ventre de la baleine

Ce projet interdisciplinaire français/SVT a été réalisé par les élèves d'une classe de 6​e accompagnés par leurs professeurs et par le Muséum de Toulouse, dans le cadre du  [...]

18.08.2016 17:05

Récit et transmission des valeurs autour de Cendrillon

Autour du conte de Cendrillon (après lecture des versions de Perrault et Grimm, d'une version russe et d'une version tibétaine) une artiste (dans le cadre d'un Projet Ouverture Culturelle pour [...]

18.08.2016 17:00

Réciter n’est pas jouer : utiliser le baladeur mp3 comme souffleur au théâtre

  • I- Contexte pédagogique


- Cycle / Profil de classe :une classe de 3ème de 29 élèves, très hétérogène, plusieurs élèves en difficulté

Travail disciplinaire     collaboratif     transversal  

 

- Problème posé :grande difficulté de lecture, apprentissage et mémorisation difficiles pour beaucoup, manque de motivation

 

- Objectif principal :lever la barrière de l’apprentissage du texte dramatique pour entrer par le jeu, l’interprétation

 

- Compétences construites:

C1 : Lire
C1 : Dire
C4 : Créer, produire, traiter, exploiter des données
C5 : Avoir des connaissances et des repères : Relevant de la culture littéraire
C5 : Établir des liens entre les œuvres (littéraires, artistiques) pour mieux les comprendre
C5 : Lire et pratiquer différents langages : Connaître et pratiquer diverses formes d’expression à visée littéraire

 

- Stratégies pédagogiques :

production d’un fichier son sur baladeur pour rassurer l’élève sur le texte

prise de conscience de l’importance du jeu théâtral

Comparaison de stratégies, justifications des choix effectués


- Principal outil numérique : baladeur mp3


- Un exemple de réalisation :

      

 

Les choix concernant les déplacements, le langage corporel et le jeu de regards sont l’objectif principal de ce travail d’interprétation. L’entrée dans les personnages (et non dans le texte seul) est facilitée.

 

 

  • II- Mise en œuvre

Objectif 1 : Découverte du mythe d’Antigone et de son rayonnement dramatique. Projection du documentaire  « GRANDS RÔLES », Arte – INA : extraits vidéo de mises en scène, interviews de comédiens et de metteurs en scène sur le personnage d’Antigone. Réflexion sur l’interprétation dramatique, comment devenir et incarner un personnage ?

Objectif  2 : Choix de courts extraits dramatiques des pièces de Sophocle, Cocteau, Brecht et Anouilh. Chaque élève prend en charge un bref extrait, 10 lignes environ. Il s’agit donc pour les élèves d’une (re) découverte du texte dramatique liée à sa nécessaire interprétation.

Objectif 3 : Enregistrement et manipulation du baladeur ou du téléphone portable. L’enregistrement n’est pas forcément expressif. L’important est de fractionner le passage et de ménager des pauses permettant l’écoute entre chaque phrase lue. Les élèves s’entraînent ensuite à écouter puis à dire. Ils s’aperçoivent rapidement que le temps d’écoute est positivement masqué par des gestes expressifs ou des déplacements. Certains préfèrent une écoute simultanée à leur prise de parole, un doublage de la voix. Quelques-uns enfin ont préféré dire leur texte sans outil d’aide : ils avaient mémorisé l’extrait lors de l’entraînement avec leurs camarades. Une réflexion s’engage dans la classe sur le lien entre implication et mémorisation.


Objectif 4 : Interprétation devant la classe. Chaque élève propose à la classe son interprétation du passage attribué puis il explique ses choix de mise en voix et de mise en scène. Les autres élèves n’ont pas le texte et doivent ainsi mobiliser leur attention. Suit l’analyse du passage. Co-évaluation : l’élève est évalué par le professeur et par ses pairs. Il s’agit d’une évaluation formative. Lors de l’évaluation sommative ultérieure, les élèves auront appris leurs textes.

 

  • III- Pourquoi utiliser le numérique ?

- Lever l’habitude de réciter un texte mais entrer par le jeu, même modestement. Le fait de ne pas lire permet de regarder son interlocuteur, la communication non verbale est assurée.

- Familiarité pour les élèves d’utiliser les outils proposés. Il s’agit simplement d’un réinvestissement pédagogique.


  • V – Limites et ajustements

Gestion du temps. Il ne s’agit pas de proposer un travail d’interprétation finalisé mais d’entrer dans les particularités du jeu dramatique.

Manipulation de l’outil préalable. Certains élèves sont à l’aise immédiatement, d’autres ont besoin d’adapter leurs pratiques (ajout de la mention « stop » à la fin de chaque réplique afin de ne pas être tenté de tout dire en une réplique, jeu de regards pour se passer la parole).

VI – Annexe

 

 Vidéo présentant l'utilisation du baladeur mp3 comme souffleur au théâtre. Travail mené au sein d'une classe de 3ème au collège Claude Debussy de La Guerche sur l'Aubois.

Objectif principal : lever la barrière de l’apprentissage du texte dramatique pour entrer par le jeu, l’interprétation.


Angélique VOISIN

Collège Claude Debussy, La Guerche sur l'Aubois

Vers le haut

MEN
accédez à  votre espace